Trois burkinabé arrêtés à la frontière entre l'Algérie et la Tunisie

Imprimer

Tunis, Tunisie, 5 juillet (Infosplusgabon) - Une unité de la sécurité tunisienne a arrêté dans la zone de "Khezoua" près de la frontière entre l'Algérie et de la Tunisie, trois ressortissants du Burkina Faso, entrés clandestinement sur le sol tunisien, a-t-on appris dimanche de source sécuritaire tunisienne.

 

 

 

Des unités de la sécurité tunisienne avaient arrêté vendredi dernier 13 personnes de nationalité syrienne dans la zone de "Bouchebika", non loin de la frontière entre les deux pays, rappelle-t-on. D'autres unités ont également démantelé un réseau de trafiquants étrangers à travers la frontière entre la Tunisie et l'Algérie. L'opération a été menée en coordination avec des algériens, signale-t-on.

 

Le nombre de migrants africains et syriens qui traversent la frontière entre les deux pays a sensiblement augmenté depuis le début du mois de juin. Ils ont tous été placés en quarantaine sanitaire. Le nombre de migrants d'origine subsaharienne a quadruplé, en comparaison avec les chiffres de 2017, faisant de la Tunisie une destination des migrants des pays au sud du Sahara.

 

La Tunisie qui est un pays de transit vers l'Europe pour ces migrants, est devenu aujourd'hui un pays d'accueil pour certains parmi eux, a indiqué le Forum tunisien des droits économiques et sociaux.

 

Plusieurs parmi eux exercent de petits boulots dans les cafés, dans les maisons ou encore dans des salons de coiffure, où ils sont exploités et subissent des discriminations raciales.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MIO/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon