Tunisie : Nouveau bilan de la collision entre un navire de la marine tunisienne et une embarcation de migrants

Imprimer

Tunis, Tunisie, 17 octobre (Infosplusgabon) -  Neuf nouveaux cadavres ont été repêchés, mardi, par une équipe de plongeurs de la marine tunisienne, de l'épave de l’embarcation des migrants qui a coulé, il y a huit jours, à la suite d’une collision avec une unité de la marine, au large de l’archipel de Kerkennah, dans le Sud du pays, a annoncé le ministère de la Défense.

 

Dans un communiqué, le ministère de la Défense précise que parmi les corps retrouvés, mardi, figure celui d’une femme.

 

Le bilan du drame s’élève désormais à 44 morts, sans compter le corps retrouvé par des marins pêcheurs à 30 km du lieu du naufrage. Le ministère n’exclut pas qu’il s’agisse d’un migrant dont le corps aurait été emporté par le courant d'eau.

 

L’épave de l’embarcation a été repérée, dimanche dernier, par les plongeurs de la marine à 52 mètres de profondeur.

 

La marine avait secouru 38 migrants le jour de l’accident. Le nombre de disparus est proche de la quarantaine, vu que l’embarcation transportait plus de 90 migrants, selon un des rescapés.

 

Selon ce dernier, l’unité de la marine tunisienne aurait sciemment heurté l’embarcation causant son naufrage.

 

Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed a qualifié l’accident de «catastrophe nationale».

La justice militaire a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de la collision et situer les responsabilités.

 

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), le nombre des Tunisiens qui se rendent en Italie a enregistré une hausse, ces derniers mois. Il a atteint 1400 personnes, le mois dernier, contre 1357 au cours des huit premiers mois de l’année.

 

Pour Flavio Di Giacomo de l’OIM, la raison de l'augmentation du nombre des arrivées en provenance de Tunisie pourrait être le résultat d'une crise économique qui pousse les Tunisiens à aller chercher du travail en Italie.

 

Cette année, l'OIM a déclaré que 2658 migrants sont morts ou sont portés disparus en essayant de traverser la mer Méditerranée dans des embarcations de fortune de contrebandiers contre 3682, au total, l'année dernière.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MLM/GABON 2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon