COVID-19: confinement total de la commune de Gombe à Kinshasa

Imprimer

Kinshasa, RD Congo, 6 avril (Infosplusgabon) -  La commune de Gombe, centre-ville de Kinshasa, considéré comme l'épicentre du Coronavirus en République démocratique du Congo, est en confinement total depuis ce  lundi matin.

 

Les avenues qui d’habitude grouillent de monde et d’embouteillages sont désertes, les habitants sont confinés chez eux.

 

L'accès à la commune huppée de Gombe, qui abrite notamment le grand marché, les sièges du gouvernement et des ambassades et le quartier général de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RD Congo (MONUSCO), prend plusieurs heures, en raison des barrières érigées par les autorités de la ville, pour les personnes qui disposent d'un laissez-passer ou badge délivré par l’Hôtel de ville de Kinshasa.

 

Trois pools d’entrée et de contrôle sanitaire ont été mis en place. Tandis que toutes les autres avenues qui débouchent sur la commune de Gombe sont barricadées et les éléments de la police assurent la surveillance.

 

Selon les autorités sanitaires, le choix de cette commune est lié au fait que c’est à partir de Gombe que le virus se répand petit à petit dans les autres communes.

 

D’après les mêmes autorités, une désinfection massive est également prévue pendant cette période. Les bureaux et les principaux bâtiments se trouvant dans la commune de Gombe sont concernés. Une fois que tout sera nettoyé, les autres communes seront attaquées.

 

De son côté, le général Sylvano Kasongo Kitengie, commissaire provincial de la police, a indiqué que la Police Nationale Congolaise (PNC) a déployé des drones afin de se rassurer du respect de confinement dans la commune de Gombe.

 

« Je ne suis pas informé des bévues. Vous avez vu, nous avons des drones. Si vous avez des informations merci de partager avec nous pour les enquêtes. Nous sommes là pour la sécurité. Le reste, ce n’est pas nous », a dit Sylvano Kasongo.

 

Cependant, il reconnaît qu’il y a quelques difficultés mais se réjouit du  comportement de la population dans l’ensemble qui, selon lui, respecte les consignes données.

 

« Il y a quelques difficultés, mais ça va. On se débrouille tant bien que mal. Les gens respectent quand même. C’est l’autorité qui a donné les badges. Je crois que c’est plus de 900. On regarde les badges et on apprécie. Il n’y a pas des problèmes de ce côté-là. A part la présentation du badge, il faut s’expliquer. Vous allez où et pour faire quoi ? Ce n’est pas la bible », a-t-il ajouté.

 

« C’est ça le confinement, les exceptions ne manquent pas même à Paris. Les magasins et boutiques sont fermés. Les pharmacies et les hôpitaux eux sont ouverts », a-t-il souligné.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/GFD/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon