La première édition du festival Fidassi du Mandé se tiendra du 25 au 26 février à Badougou Djoliba, au Mali

Imprimer

Bamako, Mali, 19  février  (Infosplusgabon) - La première édition du festival Fidassi du Mandé ayant pour thème: "La circoncision collective dans le milieu Manding", se déroulera du 25 au 26 février à Badougou Djoliba, à une quarantaine de kilomètres de Bamako, a-t-on appris auprès des organisateurs.

 

 

Organisé par la jeunesse de Badougou Djoliba, en partenariat avec l'artiste musicien malien Salif Kéita, originaire de la localité, ce festival, selon les organisateurs, a pour objectif de promouvoir un pan important du patrimoine immatériel éducatif du Mali.

 

La circoncision collective est une pratique traditionnelle qui permettait aux jeunes garçons de bien entamer le parcours d'un homme responsable et de connaître et protéger les plantes médicinales.

 

Le festival va permettre, selon la même source, de restaurer un pan important de cette culture dont certaines valeurs tendent à disparaître aujourd'hui. Il est une occasion pour la nouvelle génération de redécouvrir, à travers une simulation de 40 jeunes garçons de la localité, la tradition, expliquent les organisateurs.

 

La première édition du festival Fidassi se tient en prélude au lancement du festival international Manding, "le kolen", organisé par le musicien Salif Kéita, en collaboration avec toute la zone du Mandé (Mali, Guinée, Sénégal).

 

Le Mandé est une vaste zone géographique et culturelle en Afrique de l'Ouest dominée par l'ethnie Malinké qu'on trouve au Mali, en Côte d'Ivoire, en Guinée, au Burkina Faso et au Sénégal, voire au-delà, rappelle-t-on.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ETF/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon