Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'armée nigériane abat trois membres de Boko Haram et libére 5 otages

Imprimer PDF

Abuja, Nigeria, 28 octobre (Infosplusgabon) - Trois terroristes appartenant à Boko Haram ont été tués vendredi dans une embuscade tendue à un groupe d'islamistes qui tentaient de rejoindre la forêt de Sambisa, à quelques kilomètres de la ville de Maiduguri, dans l'Etat de Borno.

 

L'armée nigériane s'était déployée dans la localité de Dikes, au nord-est du Nigeria.

 

Au cours de l'embuscade, l'armée nigériane est également parvenue à libérer 5 prisonniers des mains de Boko Haram au niveau des localités de Boboshe et Dubula, dans le Nord-est du Nigeria.

 

Le porte-parole de l'armée nigériane, le général de brigade, Sani Kukasheka Usman, a déclaré dans un communiqué que "les troupes armées de l'armée nigériane ont tendu une embuscade aux éléments terroristes appartenant à la secte islamiste, Boko Haram, avant de neutraliser trois d'entre eux, tandis que plusieurs autres ont pris la fuite avec des blessures."

 

D'après toujours le porte-parole de l'armée nigériane, 5 bicyclettes, des outils mécaniques, des sacs contenant divers articles et des moustiquaires ont été également récupérés du lieu où a eu lieu l'embuscade.

 

Le général de brigade, Usman, a également conseillé au public de rester vigilant et de signaler tout mouvement suspect de personnes aux agences sécuritaires.

 

Il a par ailleurs indiqué que les mêmes troupes renforcées par quelques membres de la Task Force commune civile (CJTF) ont procédé vendredi à des opérations de ratissage dans les localités de Gawa, de Bone, Kajeri 1, Kajeri 2, Kube, Dubula, et dans les villages de Boboshe 1 et Boboshe 2 de l'Etat de Borno, dans le nord-est du pays.

 

Durant la même opération, les éléments armés de l'armée nigériane ont découvert un marché nocturne de produits agricoles qui avaient été exposés pour la vente par les terroristes.

 

Le porte-parole de l'armée nigériane a également fait savoir qu'à l'issue de fouilles exhaustives opérées sur place et au niveau des alentours du même site par ses hommes, 3 véhicules, des armes à feu, dont des fusils, qui sont soupçonnées d'être des armes utilisées par les terroristes pour s'entraîner, des matelas cachés sous des arbustes, parmi tant d'autres matériels, qui devaient être acheminés au village de Bone, ont été découverts et saisis par l'armée fédérale.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/TRF/GABON 2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4483 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES