Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : La presse burundaise, en quête d’un souffle nouveau

Burundi-Liberté de  la  Presse- Les Publications de Presse Burundaise

 BUJUMBURA (Burundi), 10 juillet (Infosplusgabon) - Comme  la  plupart de médias présents à Bujumbura, au Burundi, les   journaux   et la  télévision  du Burundi  ont couvert   mardi et mercredi les  travaux de  l’atelier  sous-régional consacré aux patrons des  médias sous  le thème «  Ethique, Leadership et Gouvernance dans les  maisons de  presse ». Cet atelier organisé par l’African Media Initiative (AMI) en  collaboration   avec les « Publications de  la Presse  Burundaise » et le Forum des responsables des Médias d’Afrique (FREMAC) s’est achevé mercredi avec la « Déclaration de  Bujumbura ».

 

 Les Publications de Presse Burundaise  (PPB) est une Administration Personnalisée de l’Etat créée en 1978 et dotée d’une personnalité juridique et d’une autonomie de gestion. Elle est placée sous l’autorité hiérarchique du Ministre ayant l’Information dans ses attributions. Elles ont pour mission principale de diffuser par l’écriture et l’image sur papier ou tout autre support matériel adéquat des informations objectives dans tous les domaines de l’actualité nationale et internationale.

Notons que le  directeur Général des Publications de Presse Burundaise  est M. Thaddée Siryuyumunsi, par ailleurs, membre-fondateur et  Trésorier  Général du FREMAC.

 Leurs journaux sont des plus vieux dans la famille des médias burundais, surtout de la presse écrite. A travers les informations publiées, les Publications de Presse Burundaise ont donc pour mission d’éduquer, former, conscientiser la population sur tous les aspects de la vie nationale et de la divertir.

IL existe, à côté des Publications de Presse Burundaise, gouvernementale, une presse écrite indépendante. Des journaux comme Net Press, Ijambo, Ndongozi et Iwacu. Le journal Iwacu publie depuis 5 ans un hebdomadaire en français, en kirundi, un magazine mensuel, un quotidien éléctronique. 

 La direction générale des PPB compte en outre, les Services Commercial, Financier, de Contrôle Interne et celui du Personnel, trois directions :

  • La Presse Quotidienne « Le Renouveau du Burundi » a pour mission d’informer, éduquer, former et de conscientiser la population sur tous les aspects de la vie nationale. Elle doit apporter au public les informations de la grande actualité nationale et internationale. Il est l’unique quotidien dans le pays et est édité en langue française et tiré en 1250 exemplaires. Il est diffusé dans tous les services publics et privé
  • La Presse Périodique « UBUMWE », outre sa mission d’informer, éduquer, former et de divertir, elle doit être davantage un instrument de mobilisation et de formation de la population surtout rurale. Elle doit servir de courroie de transmission entre la politique gouvernementale et la population. Elle doit être un instrument utile qui parle de la vie quotidienne du peuple burundais. Il est hebdomadaire et est tiré en 2500 exemplaires et diffusé à travers tout le pays.
  • La Direction de la Documentation est chargée de publier des ouvrages documentaires sous forme de livres, magazines et brochures destinés à faire connaître et porter plus loin l’image du Burundi. Elle est chargée aussi de la conservation des documents de presse, d’être un centre de référence et un service d’appui aux organes d’information. Le manque d’espace suffisant et d’outils modernes de conservation des documents reste l’un des grands problèmes posés dans ce département.

 Début  juin 2013,  le président burundais Pierre Nkurunziza avait promulgué une nouvelle loi controversée sur la presse. Ce nouveau texte restreint la protection des sources, confie au Conseil national de la communication (CNC) - nommé par l'exécutif - d'accorder ou de retirer la carte de presse, ou encore interdit la diffusion d'informations sensibles. Des mois de lutte pour empêcher son entrée en vigueur n’ont finalement pas abouti.

 Une pétition, la première jamais lancée au Burundi et qui a recueilli quelque 15 000 signatures, des appels de la société civile burundaise, de plusieurs organisations internationales, de l’ensemble des partis politiques à l’exception du Cndd-FDD au pouvoir dans ce pays... Tout a été tenté pour dissuader le président burundais de promulguer cette nouvelle loi sur la presse, mais rien n’y a fait,  rapportait RFI.

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/MPO/GABON 2013

 

©2013 Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2218 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES