Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Vers un nouveau barème des contributions statutaires à l’Union africaine

 POLITIQUE-UNION AFRICAINE-CONTRIBUTION DES ETATS  MEMBRES

LIBREVILLE, 23 mai (Infosplusgabon) - La  PANA  rapporté qu'une  proposition de changement de barème des contributions statutaires versées par les Etats membres de l’Union africaine a été soumise au 23ème Conseil exécutif de l’organisation panafricaine qui s'est ouvert mercredi à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

 

Selon un rapport de la sous-commission des contributions obtenu par la PANA, le barème des contributions doit être révisé afin de fixer un montant minimum à acquitter par les îles tenant compte de leur vulnérabilité.

"Il faut trouver un moyen pour éviter aux petits Etats insulaires de tomber sous le coup de sanctions pour défaut de paiement de contribution", insistent les auteurs du rapport.

L’Algérie, l’Afrique du Sud,  l’Egypte, la Libye et le Nigeria sont actuellement les plus gros contributeurs de l’UA, indique le rapport qui précise que chacun des cinq pays verse annuellement près 16 millions de dollars au budget de la Commission de l’UA.

Sur les 54 pays membres de l’UA, 17 seulement étaient à jour de leurs contributions statutaires au 31 décembre 2012.

Il s’agit de l’Algérie, de l’Angola,  du Botswana, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de l’Egypte, de la Guinée équatoriale, de l’Erythrée, de l’Ethiopie, du Gabon, de la Guinée, du Lesotho, de la Libye, du Malawi, de la Mauritanie, de la Namibie, du Rwanda, de la République arabe saharaouie démocratique (RASD) et de la Zambie.

Les contributions versées annuellement en fonction d’un pourcentage attribué à chaque pays servent à financer les activités de la Commission de l’UA dirigée depuis octobre dernier par l’ancienne ministre sud-africaine des Affaires étrangères, NKosazana Dlamini-Zuma.

FIN/IPG/AAP/MLJ/2013

 

© Copyright Infosplusgabon 2013

Qui est en ligne!

Nous avons 1978 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES