Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Cameroun : Le FMI inquiet sur la question des subventions des produits pétroliers

 Cameroun-Economie-Mission du FMI au Cameroun

LIBREVILLE, 16 mai (Infosplusgabon) -  Une mission du Fonds monétaire international (FMI) qui a  terminé une  visite de travail de deux semaines au Cameroun a exprimé sa préoccupation au sujet des subventions aux carburants et dénoncé le secteur financier camerounais qui, de leur avis, est handicapé par un certain nombre de petites banques qui devraient faire l'objet sans délai d'une procédure de règlement,  rapporte  la PANA.

 

 La mission du FMI conduite par Mario de Zamaróczy qui a séjourné dans le pays du 29 avril au 14 mai 2013, a rencontré le Premier ministre Philémon Yang et certains membres de son gouvernement, le vice-gouverneur et le directeur national de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), les représentants du secteur privé, les syndicats, les organisations de la société civile et des partenaires au développement.

 De leurs entretiens qui ont porté sur l’évolution récente de la conjoncture économique et financière, le budget 2013 et les perspectives économiques pour 2013 et les années suivantes, il ressort que "les évolutions macroéconomiques récentes ont été globalement conformes aux projections faites à l’automne 2012 lors de la dernière visite de la mission".

 "La croissance économique a atteint 4,4 % en 2012 contre 4,1 % en 2011 grâce au rebond de la production de pétrole; l’inflation a été modérée, la hausse des prix à la consommation ayant été de 2,4 % en 2012 alors que le crédit à l'économie est resté modéré et n'a augmenté que de 2,6 % environ".

 Le communiqué rendu public à l’issue de cette mission indique que pendant la période à venir, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) devrait s'accélérer pour s'établir à environ 4,8 % en 2013 et atteindre un rythme de 5,5 % par an à moyen terme, grâce à l'accroissement attendu de la production de pétrole et à l'augmentation prévue des investissements publics d'infrastructure.

Cependant, il faudrait que la croissance économique se maintienne à un rythme plus élevé pour que le Cameroun atteigne son objectif de devenir un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure à l'horizon 2035 (Source  PANA).

 FIN/INFOSPLUSGABON/POL/GABON 2013

 ©2013 Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2109 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES