Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Etats-Unis: L'agriculture et les activités rurales peuvent être des solutions pour l'emploi des jeunes en Afrique

Imprimer PDF

NEW YORK, Etats-Unis, 21 septembre (Infosplusgabon) -  L'agriculture et les activités rurales non agricoles ont toujours un potentiel inexploité de créer des opportunités d'emploi pour la jeunesse africaine, a souligné le Fonds des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) lors d'un forum de haut niveau sur le thème "Exploitation des compétences pour la transformation rurale et la réalisation des objectifs de développement durable" organisé en marge de l'Assemblée Générale des Nations Unies.

 

L'Afrique a la plus jeune population et la plus forte croissance démographique du monde. Sa population devrait doubler d'ici 2050. Ce qui a un impact majeur sur le marché de l'emploi.

Bien que 10 à 12 millions de jeunes entrent sur le marché du travail, chaque année en Afrique, seulement près de trois millions d'emplois y sont créés chaque année, a déclaré la FAO.

 

Dans ce contexte, le secteur agricole, ainsi que les activités rurales non-agricoles dans le tourisme, l'agro-industrie, le stockage et le transport des aliments ont le potentiel de créer plus d'emplois mieux payés et de bâtir des communautés rurales plus fortes.

 

"L'investissement dans la transformation rurale et la création d'un monde libéré de la faim et de la malnutrition vont de pair. La promotion d'une meilleure éducation, du renforcement des compétences et d'emplois décents est essentielle pour cette transformation en Afrique", a déclaré, mercredi, le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, qui fait partie d'un groupe de leaders mondiaux à ce forum de haut niveau, qui partagent leurs expériences et les meilleures pratiques pour la création et l'élargissement des emplois et des opportunités économiques pour la jeunesse africaine.

 

Un communiqué de la FAO a révélé, dans un communiqué, diriger 32 projets d'emplois des jeunes dans 20 pays africains. Elle aide les pays et les communautés économiques régionales (CER) à renforcer leurs politiques, stratégies et plans et les mesures de protection sociale en faveur de la jeunesse.

"Mais des efforts plus coordonnés et systématiques sont encore nécessaires pour accroître leur impact et étendre l'action au niveau régional et des pays en Afrique", a déclaré M. Graziano da Silva.

"L'adoption d'une approche territoriale centrée sur le renforcement des liens physiques, économiques, sociaux et politiques entre les petits centres urbains et les zones rurales environnantes est également essentielle. N'oublions pas que les villes de petite taille et de taille moyenne sont les endroits où les agriculteurs achètent des semences, envoient leurs enfants à l'école et vont se soigner", a ajouté M. Graziano da Silva.

Les jeunes en retour, peuvent jouer un rôle important dans les progrès de leurs pays vers les objectifs de développement durable et peuvent servir d'innovateurs et de relais entre les zones rurales et les zones urbaines.

La FAO a lancé récemment un Programme spécial pour la promotion de l'emploi des jeunes par la création d'emplois dans les secteurs de l'agriculture et de l'agro-business.

Elle a indiqué que ce programme était un autre exemple de la collaboration de longue date de la FAO avec le Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) - un programme de développement économique de l'Union africaine - et des efforts de la FAO pour renforcer ces partenariats.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AIO/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4753 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES