Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Un Nigérian ayant contribué à la libération de jeunes filles de Chibok lauréat du Prix Nansen 2017

Imprimer PDF

MAIDUGURI, Nigeria, 18 septembre (Infosplusgabon) - Le médiateur qui a aidé à obtenir la libération de jeunes filles de Chinok enlevées par le groupe terroriste Boko Haram, dans le Nord-est du Nigeria, a reçu un Prix humanitaire pour avoir ouvert des écoles dans cette région en proie à des troubles.

 

Zannah Mustapha, un champion de l'aide aux enfants déplacés qui grandissent dans la violence dans le Nord-est du Nigeria pour qu'ils aient une éducation de qualité, est le lauréat de la distinction Nansen 2017 du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

 

M. Mustapha a fondé une première école en 2007 à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno et épicentre de l'insurrection menée par Boko Haram.

 

"L'école est restée ouverte depuis, malgré le conflit mené par Boko Haram et qui a fait 20.000 morts à travers la région du Lac Tchad et des millions de déplacés", note le HCR.

 

L'école offre une éducation gratuite, mais aussi des repas, des uniformes et des soins de santé, aux enfants affectés par la violence. Les enfants rendus orphelins par le conflit dans les deux camps sont accueillis dans les classes de M. Mustapha comme un signe de la réconciliation qu'il espère pour la région.

 

Depuis sa création, les effectifs de l'école sont passés de 36 à 540 élèves. Des milliers d'autres sont inscrits sur la liste d'attente.

 

En 2016, M. Mustapha a ouvert une deuxième école à quelques kilomètres de la première. Quatre vingt-huit enfants, ayant tous fui le conflit, y viennent pour apprendre tous les jours.

 

M. Mustapha a également servi de négociateur dans la libération d'otages.

 

Quand 21 jeunes femmes, retenues captives pendant plus de deux ans, avaient été libérées, M. Mustapha y a contribué. Il a également été décisif dans la libération de 82 jeunes filles de Chibok en mai 2017.

 

M. Mustapha et son groupe de volontaires connaissent les risques qu'ils encourent, mais leur mission est trop importante pour baisser les bras.

 

"Cette école œuvre en faveur de la paix", a dit ce dernier. "C'est un endroit où chaque enfant compte", a-t-il ajouté. "Il faut donner des moyens aux enfants, de sorte qu'ils puissent agir sur leurs propres vies".

 

Outre ses actions en faveur de l'éducation, M. Mustapha a fait preuve d'un engagement sans faille à aider toutes les couches de la société affectées par le conflit. Son soutien a été essentiel pour la mise sur pied d'une coopérative pour les veuves, apportant du soutien à près de 600 femmes à Maiduguri.

 

Le Prix Nansen du HCR récompense les actions extraordinaires en faveur des personnes déplacées. Eleanor Roosevelt, Graça Machel et Luciano Pavarotti figurent parmi les lauréats. La cérémonie de remise du prix est prévue le 2 octobre prochain à Genève, en Suisse.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/LPM/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3834 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Kigali, Rwanda, 19 juillet (Infosplusgabon) - Le Rwanda a confirmé samedi 54 nouvelles infections pour la COVID-19, ce qui porte à 1.539 le nombre total de cas dans le pays depuis la mi-mars, a indiqué le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour  à Kigali.

DEPÊCHES