Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le président malien à New York pour plaider la cause du G5 Sahel devant l'Assemblée générale de l'ONU

Imprimer PDF

BAMAKO, Mali, 18 septembre (Infosplusgabon) - Le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita, arrivé, samedi soir, à New York pour prendre part aux travaux de la 72ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies, a annoncé à la presse que sa présence au siège des Nations unies avait pour but de faire avancer les choses au niveau du G5 Sahel, notamment le redéploiement de la force conjointe, rapporte lundi le quotidien nationale l'Essor.

 

"Je suis venu ici pour porter le message du G5 Sahel. Je viens de faire une tournée ces jours-ci dans les pays frères  (Tchad, Niger, Burkina Faso) pour dire au monde entier que nous sommes en train de mener le combat contre le terrorisme. Mais nous ne menons pas cette lutte au nom de l’intérêt de nos pays. Nous sommes engagés dans un enjeu qui nous dépasse. Il ne s’agit pas de gens qui tendent leur sébile. Il ne s’agit pas de mendicité. Il s’agit simplement d’un effort de solidarité bien compris, dans l’intérêt bien compris du monde entier. Il ne s’agit pas seulement de l’Afrique, de la sous-région Sahel, du Mali mais du monde entier " a déclaré Ibrahim Boubacar Kéita.

 

En réponse à une question sur sa tournée au Tchad, au Niger et au Burkina pour accélérer la cadence en prélude à l’Assemblée générale des Nations unies qui doit se pencher sur la question du G5 Sahel, le président Keita a indiqué : "Je n’ai pas cette prétention. Il s’agit simplement de m’assurer que mes frères du G5 Sahel seraient autour de moi ici pour que nous disions d’une voix unique notre projet et en quoi ce projet sert le monde entier aujourd’hui. Il ne s’agit pas de faire la réclame auprès de l’Assemblée générale des Nation unies qui n’en a pas besoin. Il s’agit pour moi de porter le message fort du G5 Sahel aujourd’hui. La menace qui sévit là-bas dépasse la seule région du Sahel. C’est de dire également que nous portons aujourd’hui un projet qui est en quelque sorte une digue par rapport au terrorisme. Si la digue cède, le monde entier sera emporté. Donc c’est aussi simple que ça", a répondu le président malien.

 

Selon le journal, le président  malien Kéita, également président en exercice du G5 Sahel qui regroupe le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, interviendra mardi aux environs de15 heures (TU) à la tribune des Nations unies.

 

Ce lundi, il rencontrera le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

 

Le chef de l’Etat malien présidera, ensuite une réunion du G5 Sahel en sa qualité de président en exercice de cette organisation.

 

Dans la même journée, Ibrahim Boubacar Kéita est invité à un dîner organisé par l’UNESCO et le "Global hope coalition" au cours duquel, il recevra une distinction du "Leadership in courage award", destinée à récompenser ses efforts pour la paix au Mali.

 

Auparavant, le président Ibrahim Boubacar Keita participera à une réunion sur le Franc CFA, initiée par le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara.

 

Le président Keita prendra part mercredi à une réunion de haut niveau de l’Union africaine sur la "Feuille de route du thème de l’année de l’UA sur le dividende démographique : de l’engagement à l’action ", qui sera présidée par le chef de l'Etat guinéen, Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine.

 

Dans son agenda, le président malien va co-présider avec le Secrétaire général des Nations unies l’ouverture de la réunion ministérielle sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

 

Outre le président malien, les autres chefs d'Etat du G5 Sahel participeront à cette 72ème session ordinaire des Nations Unies.

 

Les chefs d'Etat du G5 Sahel doivent plaider devant la communauté internationale pour le financement de l'opérationnalisation de la force conjointe du G5 dont les activités de lutte contre le terrorisme dans la bande sahélienne vont démarrer en octobre prochain.

 

Sur 423 millions d'euros attendus et nécessaires pour financer pour financer les activés du G5 Sahel, 108 millions seulement ont été mobilisés.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AIO/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3887 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Kigali, Rwanda, 19 juillet (Infosplusgabon) - Le Rwanda a confirmé samedi 54 nouvelles infections pour la COVID-19, ce qui porte à 1.539 le nombre total de cas dans le pays depuis la mi-mars, a indiqué le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour  à Kigali.

DEPÊCHES