Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Un Groupe de travail conjoint civil dans le nord-est du Nigeria pour mettre fin au recrutement des enfants

Imprimer PDF

MAIDUGURU, Nigeria, 17 septembre (Infosplusgabon) -  La représentante spéciale des Nations unies pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) au Nigeria ont accueilli la signature par le groupe de travail civil (Cjtf) vendredi à Maiduguri, au nord-est du Nigeria, d'un plan d'action pour mettre fin et empêcher le recrutement et l'utilisation des enfants.

 

Le Cjtf, un groupe local formé en 2013 pour soutenir les forces de sécurité nigérianes dans la lutte contre Boko Haram dans le nord-est du Nigeria et pour protéger les communautés locales des attaques de Boko Haram, s'est progressivement étendu au cours des années.

 

Le groupe s'est engagé dans des opérations de sécurité et plus récemment, s'est impliqué dans la sécurité des camps pour les populations déplacées à l'intérieur du pays.

 

L'Unicef a déclaré, dans un communiqué, qu'en 2016, le Cjtf figurait dans les annexes du rapport annuel du secrétaire général pour les enfants et les conflits armés pour le recrutement et l'utilisation des enfants.

 

À la suite de la liste, l'Unicef, en tant que coprésident du Groupe de travail des Nations unies pour le mécanisme de suivi et de rapport sur les violations graves faites aux enfants, a travaillé avec le groupe et les autorités nigérianes à élaborer le plan d'action signé vendredi.

 

Dans le cadre du Plan d'action, le Cjtf s'engage à mettre en place un certain nombre de mesures pour mettre fin et prévenir le recrutement et l'utilisation des enfants. L'identification et la libération de tous les enfants dans les rangs du groupe et l'obligation pour leurs membres de ne pas recruter ou d'utiliser des enfants à l'avenir sont des exemples de ces mesures.

 

L'Unicef et ses partenaires aideront les autorités nigérianes à fournir des services de réinsertion à tous les enfants libérés dans le cadre du Plan d'action.

 

"Nous avons vu trop d'enfants détruits par la crise au nord-est", a déclaré Mohamed Fall, représentant de l'Unicef au Nigeria. "L'accord d'aujourd'hui (vendredi) est une étape importante pour la protection de l'enfance et ouvre la voie à un avenir meilleur pour les enfants pris dans le conflit".

 

"Je félicite le Cjtf et l'Onu au Nigeria pour la signature de ce plan d'action, qui apporte de l'espoir aux garçons et aux filles profondément touchés par le conflit dans le nord-est du Nigeria", a déclaré la représentante spéciale du secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba. "Maintenant que le plan d'action a été signé, j'exhorte le Cjtf à l'appliquer pleinement afin de mettre fin et d'empêcher le recrutement et l'utilisation d'enfants une fois pour toutes. L'Onu est prête à soutenir le Cjtf dans ce processus ", a-t-elle ajouté.

 

Le plan d'action a été co-signé par le président de Cjtf, M. Lawan Jaffar, et Mohamed Fall, représentant du pays de l'Unicef, au nom du groupe de travail des Nations unies, en présence du solliciteur adjoint général du Borno, l'avocat Abdullahi Hussaini Izge. La Rssg pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, a signé le Plan d'action à New York comme témoin.

 

Des représentants du gouvernement fédéral du Nigeria et du gouvernement de l'État de Borno étaient également présents et restent attachés à la mise en œuvre du plan d'action, a déclaré un communiqué de l'Unicef.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ADF/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4864 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES