Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le gouvernement nigérian installe un comité chargé d'élaborer un plan d'intervention d'urgence en cas d'inondation

Imprimer PDF

Abuja, Nigeria, 14 octobre (Infosplusgabon) - Le gouvernement fédéral nigérian a installé, lundi à Abuja, un comité de haut niveau pour l'élaboration d'un plan national de préparation et de réponse aux inondations afin de lutter efficacement contre les inondations dans tout le pays.

 

 

S'exprimant lors de l'inauguration, Hajiya Sadiya Umar Farouq, le ministre des Affaires humanitaires, de la Gestion des catastrophes et du Développement social, a déclaré que la création de ce comité a été rendue nécessaire par les rapports de l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) et la nature multisectorielle des catastrophes en général.

 

 

 

"Il est donc pertinent que nous soyons tous ici pour développer un plan national multisectoriel et de préparation et de réponse aux inondations en vue de réduire les risques d'inondation dans le pays.

 

 

 

"Depuis février 2020, le ministère a joué un rôle essentiel dans la surveillance des inondations et a appelé les parties prenantes à agir en réponse à la prévision des précipitations saisonnières de 2020 par l'Agence météorologique nigériane (NiMET).

 

 

 

« J'ai assisté à plusieurs réunions au Conseil économique national, présidées par le vice-président, auxquelles ont assisté tous les gouverneurs des Etats afin d'assurer une sensibilisation et un plaidoyer de haut niveau ».

 

 

 

"Les messages clés étaient la nécessité d'atténuer les causes profondes des inondations et de prévoir des mesures structurelles et non structurelles, notamment en matière d'urbanisme, de conception des infrastructures, de réinstallation temporaire et de relocalisation des communautés vulnérables et de gestion des barrages ».

 

 

 

"L'objectif général de la réunion d'aujourd'hui est donc d'activer les efforts en vue de l'élaboration d'un plan national multisectoriel de préparation et de réponse aux inondations.

 

 

 

"Elle sert également de réunion inaugurale pour le Comité de haut niveau dont vous êtes tous membres", a affirmé M. Farouq.

 

 

 

Selon elle, le comité fixera et approuvera des calendriers réalistes pour développer le nouveau plan et recevra des informations sur les efforts fournis par les différentes parties prenantes.

 

 

 

Les parties prenantes du comité comprennent des représentants des ministères, départements et agences (MDA) impliqués dans les ressources hydrologiques, l'agence de gestion des urgences, de l'information, de la culture et de l'environnement.

 

 

 

S'exprimant également, le directeur général des services hydrologiques du Nigeria (NIHSA), Clement Nze, a souligné que l'agence a élaboré des perspectives annuelles sur les inondations afin de s'assurer que toutes les parties prenantes soient informées des questions relatives aux inondations.

 

 

 

M. Nze a identifié les inondations côtières, urbaines et fluviales comme responsables des inondations dans toutes les régions du pays.

 

 

 

Il a noté que les inondations dans d'autres pays africains comme la République du Niger, le Burkina Faso, le Cameroun et d'autres pays affectent généralement les eaux du Nigeria, ce qui entraîne également des inondations dans les zones côtières et fluviales du pays.

 

 

 

"Le Centre et le Sud du Nigeria ne sont pas encore sortis des eaux. Cependant, nous veillerons à ce que la cause première des inondations soit traitée".

 

 

 

Par ailleurs, le directeur général de NiMET, le professeur Sani Abubarkar, représenté par son assistant technique, le professeur Mansur Bako-Matazu, a souligné qu'il était moins coûteux de fournir une alerte rapide que de faire le nécessaire après la catastrophe.

 

 

 

Dans la même optique, le directeur général de la NEMA, Mohammed Alhaji, a indiqué que jusqu'à présent, pas moins de 77.520 exploitations agricoles ont été touchées par les inondations et 129.200 personnes ont été déplacées de leurs foyers.

 

 

 

Alhaji a également déclaré que la NEMA est actuellement en partenariat avec 64 unités militaires à travers le pays en cas d'urgence, ajoutant que leurs relations sont excellentes.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/FDC/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Newsflash

Vous êtes à la  recherche  d’un  logement dans un  cadre convivial, pratique  et  sécurisé à Libreville ? . Particulier propose à partir du 1er juin 2019 un  T4 composé de  3  chambres toutes  climatisées, salon et cuisine équipés pour  courte,  moyenne et longue durée au quartier Charbonnages, à quelques  centaines de  mètres de l’Ecole conventionnée. Enceinte sécurisée, Vidéosurveillance. Tout l’appartement à 45 000  F  CFA (69 euros) par jour. Location de Chambre  individuelle 25 000  F  CFA/jour.  Ménage  effectué tous  les deux  jours. Compteur individuel d’électricité Edan à  recharger par le ou les occupants. Contact  : +241 06066291/ +24107843371 Mail:  berp8483@hotmail.com