Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

La Banque mondiale appuie l’accroissement du rendement agricole en Ethiopie

Imprimer PDF

Addis-Abeba, Ethiopie, 17 septembre (Infosplusgabon) - Le Groupe de la Banque mondiale a approuvé une subvention de 80 millions de dollars US pour aider l'Ethiopie à renforcer sa productivité agricole et à améliorer l'accès aux marchés pour les petits agriculteurs.

 

 

Selon l'évaluation de la pauvreté réalisée en Ethiopie en 2019 par la Banque mondiale, la croissance agricole a été l'un des principaux moteurs de la réduction de la pauvreté au cours de la dernière décennie.

 

 

 

Le financement supplémentaire pour le deuxième projet de croissance agricole (AGPII) augmentera le potentiel économique du secteur agricole éthiopien, a déclaré la Banque dans un communiqué publié, mercredi.

 

 

 

« L'AGPII a contribué de manière significative à la réduction de la pauvreté en Ethiopie. Le projet a produit de solides résultats sur le terrain, notamment en augmentant la productivité et en améliorant la commercialisation. De plus, en encourageant l'utilisation de l'irrigation, le projet a permis aux agriculteurs d’obtenir deux ou trois récoltes en un an là où les conditions pluviales ne permettaient qu’une seule en passant de la culture de céréales à l'horticulture de grande valeur et aux cultures nutritives », a déclaré Vikas Choudhary, spécialiste agricole principal à la Banque mondiale.

 

 

 

Plus précisément, l'AGPII a contribué à accroître l'accès aux services agricoles pour près de 1,4 million de petits exploitants agricoles (37% de femmes). Il a également réussi à promouvoir plus de 254 nouvelles techniques agricoles ayant un impact significatif sur la productivité des cultures ainsi que des interventions climato-intelligentes.

 

 

 

En outre, le projet a contribué à aider les agriculteurs à s'adapter au changement climatique en achevant l’aménagement de 2 629 nouveaux périmètres d'irrigation à petite échelle et en modernisant les infrastructures d'irrigation existantes, ce qui a rendu possible l'irrigation de 23 290 hectares de terres agricoles. Les investissements dans les infrastructures commerciales et celles liées à la chaîne de valeur réalisés dans le cadre du projet ont été essentiels pour connecter les agriculteurs aux marchés et améliorer la commercialisation.

 

 

 

Ces activités ont permis d’augmenter considérablement le rendement par hectare et d’augmenter les revenus des agriculteurs. Elles ont également favorise l’amélioration des résultats nutritionnels des agriculteurs.

 

 

 

« Le secteur agricole est crucial pour l’économie éthiopienne, car il représente 45% de la production totale et emploie près de 80% de la main-d’œuvre. Bien que des résultats encourageants aient été obtenus jusqu'à présent, il reste encore du travail à faire pour relever les défis restants », a déclaré le directeur national de la Banque mondiale pour l'Ethiopie, Ousmane Dione.

 

 

 

Il a indiqué qu'il était nécessaire d'accélérer les gains de productivité, de réduire l'exposition aux conditions climatiques irrégulières, de réduire la dégradation des terres et d'améliorer la base de ressources naturelles dont dépend le secteur.

 

 

 

Ce financement supplémentaire aidera à relever ces défis et contribuera à l’atteinte du plein potentiel du secteur agricole éthiopien. Ces fonds serviront à accroître les résultats obtenus jusqu'à présent et à améliorer la conception technique de diverses activités.

 

 

 

En outre, ces fonds permettront de combler les déficits de financement imprévus créés par une inflation élevée et d'accélérer la mise en œuvre des activités du projet qui ont été retardées en raison d'un dépassement important des coûts.

 

 

 

L'AGPII est mis en œuvre dans les 167 woredas (districts) situés dans les Etats d'Amhara, d’Oromia, de SNNPR, du Tigray, de Benishangul-Gumuz, de Gambella et d’Harari, ainsi que dans la circonscription municipale de Dire Dawa.

 

 

 

Le projet bénéficiera directement à 1,6 million de petits exploitants agricoles qui vivent dans les zones présentant le potentiel de croissance agricole le plus élevé.

 

 

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/XCW/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Newsflash

Abonnez-vous au journal en ligne Infosplusgabon via le kiosque  numérique de la  sogapresse !

https://www.e-kiosque-sogapresse.com/fr/a-la-carte/quotidienne/infos-plus-gabon/infos-plus-gabon-20-10-2020.html

 

AU SOMMAIRE DE l'EDITION  DU 20  OCTOBRE 2020

► Dossier : Les agences de notation : Prophètes des temps modernes ou prestidigitateurs ?

► Les contrats en Afrique : les jeux sont faits !

►Gabon : La fragilité des appels d'offres et des partenariats démobilisent les jeunes concepteurs

► Afrique : La COVID-19  a  fait plus de 1,57 million de cas dont 38.396 décès

►France : Un hommage national sera rendu à Samuel Paty le 21 octobre 2020 à la Sorbonne, Paris

► Cours de change du franc  CFA  d’Afrique  centrale

 

Toutes les autres informations, au quotidien, en ligne  24h/24 via www.infosplusgabon.com

Infos Plus Gabon ! - Le Journal numérique en ligne  qui vous accompagne partout. Abonnez-vous  !

Lire également le numéro précédent  :

https://www.e-kiosque-sogapresse.com/fr/a-la-carte/quotidienne/infos-plus-gabon/infos-plus-gabon-13-10-2020.html