Libye : Interruption par des hommes armés du pompage du pétrole entre Zaouia et Tripoli

Imprimer

TRIPOLI,   Libye, 19 septembre (Infosplusgabon) -  La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé, mardi, qu’un groupe armé est entré, dans la soirée du lundi 18 septembre 2017, dans l’entrepôt d’hydrocarbures de Zaouia (55 km ouest de Tripoli).

 

Cette situation a obligé les opérateurs dans la salle de contrôle à arrêter de pomper du carburant vers le dépôt de pétrole de Tripoli par la ligne 16, "ce qui affectera négativement la réception du dépôt de pétrole de Tripoli et l’approvisionnement de la ville et des autres agglomérations de Jebal Al-Gharbi en essence".

 

La NOC a procédé à une solution alternative consistant à détourner les navires-citernes destinés au port de Zaouia pour leur déchargement dans le port maritime de Tripoli. "Les réservoirs dans la ville de Tripoli sont toujours à un bon taux de stock et la situation est toujours sous contrôle", a précisé la NOC.

 

La compagnie a également demandé l'ouverture immédiate et sans conditions de l'opérateur ou de prendre des mesures juridiques nécessaires pour dissuader les coupables.

 

Les installations pétrolières libyennes souffrent de nombreuses difficultés depuis 2011 vu qu’elles sont toujours la cible à des attaques de milices armées, qui exploitent la situation d'insécurité pour arrêter la production et perturber les opérations de transport et de production de pétrole.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/OIL/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon