Didier Reynders choqué par le nombre élevé de réfugiés burundais tués par les forces de l'ordre en RD Congo

Imprimer

BRUXELLES,  Belgique, 18 septembre (Infosplusgabon) - Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, s'est dit choqué, dans un communiqué publié lundi, par le nombre élevé de morts au cours d'un violent affrontement ayant opposé des réfugiés burundais aux forces de l'ordre de la RD Congo à Kamanyola.

 

On indique de source officielle que cet affrontement, qui a eu lieu le vendredi dernier, non loin d'une base de la MONUSCO, a causé la mort de 36 réfugiés burundais et d'un soldat congolais.

 

Le chef de la diplomatie belge a souligné "l'importance du respect des standards internationaux" sur l'usage de la force par les services de sécurité et appelé à l'ouverture d'une enquête internationale indépendante pour faire la lumière sur ces affrontements meurtriers afin que les auteurs soient traduits devant la justice.

 

Didier Reynders, qui se rend à New York pour l'Assemblée générale de l'ONU, a indiqué qu'il ne manquera pas d'évoquer le sujet au cours des rencontres, sans doute avec la délégation de la RDC.

 

Le nombre de réfugiés burundais en RD Congo ne cesse d'augmenter, suite aux violences qui se déroulent au Burundi, après l'élection controversée du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat, en violation des Accords d'Arusha.

 

La situation est très singulière entre les trois pays des Grands Lacs: RD Congo, Rwanda, Burundi, des réfugiés d'un pays se retrouvant dans l'autre continuellement.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AUI/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon