Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Coronavirus : Les récalcitrants du couvre-feu seront envoyés dans les centres d'isolement au Kenya

Imprimer PDF

Nairobi, Kenya, 20 avril (Infosplusgabon) - Un secouriste ayant ordonné à une équipe d'ambulanciers d'aider un groupe de fêtards à violer le couvre-feu imposé à Nairobi, a été limogé pour faute grave, a déclaré dimanche, une responsable d'une société d'ambulance.

 

 

Susan Ng'ong'a, directrice générale de E-Plus Ambulances, a dit que son entreprise a renvoyé un employé ayant ordonné à une équipe d'ambulanciers de transporter un groupe de jeunes fêtards durant les heures de couvre-feu.

 

Ces derniers se sont pris en photos qu'ils ont postées sur les réseaux sociaux, notamment avec des bouteilles d'alcool, alors qu'ils étaient dans l'ambulance, sortant du véhicule censé transporter des patients, d'après une station de télévision locale, Citizen TV.

 

Selon Mme Ng'ong'a, un des employés de la société d'ambulance a ordonné à l'équipe d'ambulanciers de transporter ces jeunes et ce, en violation des règles édictées pour lutter contre la propagation du coronavirus.

 

Selon Mme Ng'ong'a, le gouvernement doit prendre des mesures contre les gens impliqués dans la violation du couvre-feu et des règles de distanciation sociale destinées à ralentir la progression du virus au Kenya.

 

Le Kenya a enregistré 270 cas confirmés de coronavirus, dont la propagation communautaire progresse à un rythme alarmant, avec 44% du taux d'infection liés à la transmission locale.

 

Le nombre de personnes décédées est passé à 14, même s'il y a une légère augmentation des patients guéris.

 

La secrétaire administrative du ministère de la Santé, Mercy Mwangangi, a déclaré dimanche, que le gouvernement enverrait vers les centres d'isolement toute personne qui ne respecterait pas le couvre-feu.

 

Les stations de télévision ont diffusé localement des images de gens violant volontairement le couvre-feu quelques jours après qu'une grosse polémique a poussé la police et les autres forces de sécurité à lâcher du lest quant à leur application dure des règles du couvre-feu.

 

Les autorités kényanes se battent pour ralentir la propagation du virus au sein de la communauté locale, en particulier face à l'apparition de nouveaux cas dans presque l'ensemble des principales installations urbaines à Nairobi et Mombasa.

 

Le personnel médical kényan en première ligne font état de quelques infections de travailleurs médicaux, y compris d'agents chargés du nettoiement dans les infrastructures hospitalières.

 

Face au laxisme apparent des citoyens en général pour respecter les mesures de distanciation sociale, comme éviter les déplacements non nécessaires en dehors de Nairobi, la capitale, Mombasa et les autres villes, le gouvernement a mis en garde contre la propagation du virus dans tous les quartiers.

 

Le ministre de la Santé, Mutahi Kagwe, a dit que les autorités ont été obligés de faire passer des tests à un groupe de personnes qui ont voyagé en voiture de Nairobi vers le comté rural de Homa Bay, (Ouest), sur les bords du Lac Victoria, après avoir utilisé un cercueil vide pour passer les postes de contrôle de la police.

 

Ces gens qui ont emprunté un véhicule privé, ont échappé au confinement partiel imposé à Nairobi pour faire un trajet de 400 km, jusqu'à ce qu'un commandant de police méfiant ordonne de faire inspecter le cercueil.

 

Le cercueil était vide, mais le chauffeur du véhicule privé a été testé positif au coronavirus, devenant ainsi le premier cas positif à Homa Bay.

 

"Toutes les cités de Nairobi et Mombasa comptent un cas individuel du virus", a dit M. Kagwe.

 

Le quartier chic de Nairobi, Karen, lieu d'habitation des riches et puissants, a rapporté un grand nombre de cas de coronavirus.

 

Karen a signalé cinq cas positifs, le quartier populaire Pipeline, situé près de la porte d'entrée de Nairobi, l'aéroport international Jomo Kenyatta, a également cinq cas. A Eastleigh, le hub des petites et moyennes entreprises, toutes les entreprises sont fermées pour une semaine pour permettre aux autorités de faire appliquer les règles de distanciation sociale.

 

Selon M. Kagwe, cette fermeture est nécessaire car un religieux musulman, qui se rendait de maison en maison pour prier durant la fermeture des lieux de culte, est mort du virus.

 

Toutefois, un marchand ambulant d'Eastleigh a déclaré que la fermeture des entreprises et des centres commerciaux dans le quartier situé à 4 km du centre ville de Nairobi, visait à empêcher les marchands ambulants de vendre les mêmes produits vendus dans les centres commerciaux.

 

"Nous avons demandé aux gens de ne pas quitter Nairobi et les gens continuent de sortir en douce de Nairobi. Pourquoi demandez-vous un confinement total alors que vous ne pouvez même pas vous confiner vous-mêmes ? Confinez-vous ! Vous n'avez pas besoin du Président Uhuru Kenyatta ou de M. Kagwe pour vous confiner", a dit M. Kagwe.

 

Selon M. Kagwe, tous les travailleurs de la santé, que ce soit les gardes de sécurité ou les réceptionnistes doivent porter le vêtement de protection et un masque.

 

"Si nous portons des masques, observons la distanciation sociale et nous lavons les mains, nous pouvons être l'exemple parfait d'un peuple qui a pu vaincre une maladie qui a fait succomber beaucoup de gens dans beaucoup d'endroits du monde", a poursuivi M. Kagwe.

 

Par ailleurs, le gouvernement a réfuté les informations selon lesquelles, le principal hôpital psychiatrique de Nairobi, Mathari, renvoyait des patients par peur de la propagation du virus.

 

"Je ne suis pas au courant de cas où des hôpitaux font sortir des patients pour les protéger du coronavirus", a dit M. Kagwe.

 

Un sondage d'opinion publié dimanche révèle qu'environ 87% de la population fait confiance au ministre de la Santé pour les informer sur la situation du coronavirus dans leur pays.

 

Le ministre devance le Président Kenyatta, 85%, et les médias, 77%, en tant que pourvoyeur d'informations exactes sur le coronavirus.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AHG/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3154 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES