Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Coronavirus : L'équipe de football de Wuhan, bloquée en Espagne crée la psychose d'une propagation chez les résidents

Imprimer PDF

Madrid, Espagne, 1er mars (Infosplusgabon) - L'équipe de football de première division de Wuhan, l'épicentre de l'épidémie de coronavirus en Chine, a connu un parcours difficile.

 

L'équipe est venue en Espagne pour un entraînement de pré-saison et ne sait pas quand elle pourra rentrer chez elle.

 

Les joueurs n'ont pas vu leurs proches depuis plus de deux mois, et l'un d'entre eux a perdu un membre de sa famille à cause du virus.

 

Selon la FIFA, leur arrivée a suscité des craintes chez les habitants de la région, à cause de l'épidémie qui se propage rapidement. Ils ont dû être testés à plusieurs reprises afin de dissiper les craintes concernant leur état.

 

Cela n'a pas été facile pour les 50 membres de l'équipe de Wuhan Zall, mais dimanche, ils pourront souffler un peu en assistant au "clásico" de la ligue espagnole entre le Real Madrid et Barcelone au stade Santiago Bernabéu.

 

L'équipe fera également une visite lundi au célèbre stade de Madrid.

 

"C'est vraiment une récompense bien méritée pour eux", a déclaré José González, l'entraîneur espagnol de l'équipe, à la presse internationale. "Ce sera une expérience qu'ils n'oublieront sans doute jamais". Ils se sont entraînés jour après jour avec la psychose de  la situation chez eux. Ce sera donc une belle trêve pour eux de regarder un match comme celui-ci entre le Real Madrid et Barcelone".

 

L'équipe sera au Bernabéu sur invitation du Real Madrid et de la Liga, qui a un partenariat avec la Super Ligue chinoise, la principale compétition de football du pays. La ligue a été suspendue en raison du coronavirus et ne devrait pas reprendre avant mi-avril.

 

L'équipe de Wuhan Zall devait initialement rester dans son regroupement de pré-saison dans le sud de l'Espagne jusqu'à la mi-février, juste avant le début prévu de la ligue. Elle devrait maintenant rester en Espagne au moins jusqu'à la fin du mois de mars.

 

D'autres clubs chinois sont dans une situation similaire dans des pays comme la Thaïlande, le Japon et les Émirats arabes unis mais à la différence que Wuhan Zall soit en fait basé dans la ville au centre de l'épidémie qui a tué plus de 2.800 personnes dans le monde, la plupart en Chine.

 

Wuhan Zall est arrivé en Espagne fin janvier, mais il  vient de la ville chinoise de Guanghzou, à près de 1.000 km de Wuhan.

 

Bien que l'équipe soit loin de l'épidémie initiale, les autorités sanitaires espagnoles ont dû se prononcer publiquement pour dire qu'il n'y avait aucune raison que les citoyens locaux s'inquiètent de l'arrivée de l'équipe.

 

Trois joueurs sont arrivés de Chine plus tard et ont dû rester en quarantaine et subir un test de dépistage du virus avant de rejoindre le reste du groupe.

 

"La peur de l'inconnu existe évidemment toujours", a déclaré M. González. "J'ai compris ceux qui étaient réticents à l'idée que l'équipe vienne en Espagne. Mais avec le temps, il est devenu évident qu'il n'y avait aucun problème pour le séjour de l'équipe dans notre pays".

 

González, un ancien attaquant qui a joué en Chine, a déclaré que son objectif était de détourner l'attention des joueurs de la situation à domicile. Aller au "clásico" était un moyen d'y parvenir, tout comme la décision de leur accorder dix jours de vacances pendant leur séjour en Espagne.

 

"J'essaie honnêtement de parler le moins possible du sujet (le virus)", a-t-il déclaré. "Parce qu'ils en parlent déjà tout le temps, dans leur chambre, avec leurs proches restés au pays. Je ne veux pas en parler aussi chaque fois que je les vois. J'essaie de rendre l'entraînement aussi amusant que possible pour les voir sourire un peu".

 

González a également essayé de programmer quelques matchs amicaux chaque semaine pour que les joueurs restent motivés et ne s'ennuient pas trop avec des séances d'entraînement interminables.

 

L'entraîneur espagnol a déclaré qu'il était étonné de la façon dont les joueurs ont géré la situation.

 

"Ils se sont entraînés sans savoir quand le championnat allait reprendre et ont dû faire face à des problèmes familiaux dans leur pays", a-t-il déclaré. "Il serait très facile de se déconnecter de sa profession, très facile, mais ils ont donné une leçon spectaculaire de professionnalisme.

 

"Leur attitude a été admirable", a-t-il déclaré. "Je ne pense pas que la plupart d'entre nous réagiraient de la même manière dans une situation comme celle-ci. Ils ont été loin de chez eux pendant plus de deux mois, ils n'ont pas pu profiter de Noël avec leur famille, ils parlent à leurs proches au téléphone tous les jours et voient qu'ils sont enfermés chez eux et ne peuvent pas mener une vie normale. Cela doit les affecter psychologiquement".

 

Agé de 53 ans, M. González, qui a également joué et entraîné à Malaga en Espagne, a déclaré que son expérience avec le club chinois avait été unique.

 

"Vous pensez que vous avez vécu presque tout ce que la vie vous a apporté au fil des ans, mais ce cas est particulier", a-t-il déclaré. "Je continue d'apprendre de ces joueurs, de leur comportement, de leur façon de faire face à cette situation. Cela vous fait réfléchir aux limites de la capacité humaine et au professionnalisme".

 

Environ 14 joueurs de son équipe sont originaires de Wuhan, et la grand-mère de l'un d'entre eux a été parmi les décès causés par le virus dans la ville.

 

"Cela vous rapproche du problème", a déclaré M. González. "C'était un moment très douloureux pour tout le monde. Mais comme pour tout dans la vie, il faut essayer de vivre avec. Il ne pouvait pas retourner à Wuhan".

 

Wuhan Zall jouera en première division chinoise pour la deuxième saison consécutive. Elle a terminé sixième de la Super Ligue la saison dernière. L'un de ses joueurs étrangers est le défenseur portugais Daniel Carriço, qui a rejoint le club espagnol de Séville ce mois-ci.

 

Quatre des joueurs de Wuhan Zall font partie de l'équipe nationale chinoise et quitteront le camp d'entraînement avec quelques membres du personnel pour participer à un match de qualification pour la Coupe du monde.

 

L'équipe quittera son centre d'entraînement d'origine, situé près de la ville côtière de Malaga, au sud, pour rejoindre la destination touristique voisine de Marbella. Elle avait également passé sa pré-saison, l'année dernière, près de Malaga.

 

M. González a déclaré que les conditions d'entraînement ont été parfaites en Espagne et qu'il espère que l'équipe pourra bientôt rentrer.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/OIY/GABON2020

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3111 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES