Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Sergueï Lavrov se félicite que la Conférence de Palerme n'ait pas fixé de dates pour le processus en Libye

PDF

Tripoli, Libye, 24  novembre (Infosplusgabon) - La fixation de délais déterminés par la Conférence de Palerme sur la Libye, tenue le mois dernier en Italie, aurait été contre-productive, selon le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dont les propos sont rapportés ce samedi par des journaux libyens.

 

 

La Conférence de Palerme, initiée par l'Italie pour mobiliser la communauté internationale en vue d'une solution sur la crise en Libye, s'est achevée sans engagement fort pour un règlement déterminé.

 

Lors d'une conférence de presse conjointe vendredi soir au Sénat italien avec son homologue italien, Enzo Milanese, le ministre russe des Affaires étrangères a félicité l'Italie pour avoir organisé avec succès la Conférence de Palerme, qui a également contribué à apporter un effort pour le règlement de la crise libyenne", assurant que la solution à la crise libyenne "nous oblige à parler à tout le monde", indiquent les journaux libyens.

 

On rappelle que la rencontre de Paris, en France, en mai dernier, avait pris l'engagement des principaux protagonistes libyens d'organiser des élections générales le 10 décembre 2018, précédées par l'adoption de dispositions législatives par le Parlement.

 

Mais les retards survenus ont obligé à différer la date des élections qui ont été fixé au printemps 2019 dans le Plan d'action de l'Emissaire de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé.

 

De son côté M. Milanese a indiqué que l'Italie comptait sur la coopération avec la Russie pour résoudre la crise libyenne, ajoutant que "Rome comptait également sur Moscou pour discuter d'autres zones de crise du scénario méditerranéen et du Moyen-Orient au sens large, ainsi que des solutions permettant de les résoudre".

 

Par ailleurs, Fabio Massimo Castaldo, vice-président du Parlement européen et figure de proue du mouvement italien "Cinq étoiles", a indiqué qu'"il ne peut y avoir de décision sérieuse sur la Syrie, la Libye et la région méditerranéenne en général, sans la participation directe de la Russie".

 

"La Russie a, ces dernières années, confirmé de manière convaincante son rôle d'acteur international majeur dans la région méditerranéenne", a déclaré M. Casteldo lors de sa participation au quatrième forum de dialogue sur la Méditerranée, à Rome, ajoutant qu'on ne peut prendre aucune décision de principe sur la Syrie, la Libye et, en général, sur toutes les questions liées à la paix et à la prospérité dans cette région sans la participation directe de la Russie.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/OPL/GABON2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4885 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES