Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Libye : 6 personnes dont des Libyens, sanctionnées par les Etats-Unis pour contrebande de pétrole

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 27  février (Infosplusgabon) - Le Bureau du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département du Trésor américain a sanctionné six individus, 24 entités et sept navires, en vertu du décret présidentiel pour menace à la paix, à la sécurité ou à la stabilité de la Libye par la production illicite de pétrole.

 

"Le courtage, la vente, l'achat ou l'exportation de pétrole libyen ou pour être détenu ou contrôlé par des personnes désignées. La contrebande de pétrole sape la souveraineté de la Libye, alimente le marché noir et contribue à la poursuite de l'instabilité dans la région tout en privant la population de ressources qui leur appartiennent à juste titre", a indiqué, lundi, un communiqué du Département du Trésor américain repris par des journaux libyens.

 

Les individus ciblés de nationalités maltaise, libyenne et égyptienne, notamment Darren Debono, Gordon Debono, Rodrick Grech, Fahmi Ben Khalifa, Ahmed Ibrahim Hassan Ahmed Arafa et Terence Micallef, pour leur implication dans le trafic de pétrole libyen vers l'Europe.

 

En 2016, les ressortissants maltais, Darren et Gordon Debono ont formé un consortium non officiel pour la contrebande de carburants illicites à partir de Zouara, en Libye, à Malte et en Italie dans une opération qui aurait rapporté au groupe plus de 30 millions d'euros, selon la même source.

 

Le ressortissant libyen, Fahmi Ben Khalifa, a dirigé le côté libyen de l'opération de contrebande de carburant, alors que le maltais, Rodrick Grech, a transporté le carburant originaire de Libye vers les ports européens où il a été vendu avec des certificats de carburant falsifiés par l'égypto-maltais, Ahmed Ibrahim Hassan Arafa pour dissimuler l'origine du carburant.

 

En outre, le ressortissant maltais, Terence Micallef, exploitait une société écran basée à Malte pour vendre les produits pétroliers de contrebande en Europe, précise-t-on.

 

En proie au chaos depuis 2011 dans le sillage de la révolution qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi, la Libye est à la merci de gangs de trafiquants de toutes sortes notamment celles se livrant au commerce illicite du pétrole, une ressource dont regorge le pays.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/OLP/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon

 

Qui est en ligne!

Nous avons 2930 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES