Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'Alliance Sahel va mettre en oeuvre plus de 500 projets pour six milliards d'euros dans les cinq prochaines années

Imprimer PDF

Bruxelles, Belgique, 23  février (Infosplusgabon) - En tant que membres fondateurs de l'Alliance pour le Sahel, cinq pays européens et quatre institutions internationales de développement ont officiellement lancé, ce vendredi, l'Alliance en annonçant la mise en œuvre de plus de 500 projets entre 2018 et 2022.

 

Les membres de l'Alliance du Sahel vont débourser six milliards d'euros d'investissements, mis à la disposition des pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie et Niger) pour la mise en œuvre de ces projets avec une capacité de transformer la région d'ici 2022.

 

La France, l'Allemagne, l'Union européenne, la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et le Programme des Nations unies pour le développement rejoints par l'Italie, l'Espagne et le Royaume-uni, ont lancé cette initiative unique au cours d'une conférence internationale de haut niveau sur le Sahel.

 

Un communiqué de la Banque mondiale a indiqué que tous les projets, dont 12 ont été conçus pour illustrer les principes de l'Alliance, ont été présentés aux chefs d'Etat du Sahel lors du Sommet du G5 Sahel à Niamey au Niger le 06 février 2018.

 

"Ils seront mis en œuvre rapidement, en particulier dans les régions les plus vulnérables puisque l'objectif de l'Alliance pour le Sahel est d'avoir un impact immédiat sur les populations, conformément aux priorités fixées par les pays du G5 Sahel.

 

"Pour y parvenir, l'Alliance pour le Sahel va intervenir dans six secteurs prioritaires: le chômage des jeunes, le développement rural et la sécurité alimentaire, l'énergie et le climat, la gouvernance, la décentralisation et l'accès aux services de base et la sécurité.

 

"L'adhésion de trois nouveaux pays - l'Italie, l'Espagne et le Royaume-uni - à cette initiative unique est un signe que les acteurs du développement se mobilisent pour la région du Sahel", souligne le communiqué.

 

Les membres de l'Alliance pour le Sahel et les chefs d'Etat du Sahel ont invité la Communauté internationale à prendre des mesures urgentes et coordonnées au Sahel, une région menacée par l'insécurité et où le niveau de pauvreté est particulièrement élevé. Une réunion consacrée à l'Alliance Sahel aura lieu en Afrique avant l'été.

 

"L'Alliance pour le Sahel vise à mobiliser et coordonner l'engagement de ses partenaires dans les six domaines d'intervention prioritaires. A ce jour, les projets concernés - dont les résultats seront correctement évalués - s'élèvent à six milliards d'euros de ressources financières étalées sur les cinq prochaines années. Leur unique objectif est l'obtention rapide de résultats sur le terrain dans l'intérêt des populations, en particulier dans les régions les plus vulnérables. L'Unité de coordination de l'Alliance Sahel est à la disposition de ses membres pour aider à atteindre ces objectifs", a déclaré Jean-Marc Gravellini, Chef de l'Unité de coordination de l'Alliance Sahel.

 

"Au Sahel, la paix et le développement vont de pair. L'Alliance Sahel démontre la volonté des partenaires au développement d'associer leurs efforts et de mieux coordonner leurs actions pour créer les conditions d'une croissance et d'une paix durables. Au cours des cinq prochaines années, l'Alliance et les pays du Sahel ont l'objectif ambitieux de doubler l'accès aux énergies renouvelables. En favorisant l'accès de tous à une énergie renouvelable, fiable et à un coût abordable, nous stimulons la croissance et améliorons les conditions de vie des populations du Sahel. L'électricité c'est la vie...", a fait remarquer Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour la Région Afrique.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ILK/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon





Qui est en ligne!

Nous avons 4968 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES