Juba aurait proposé de dédommager une tribu soudanaise victime d'attaques

Imprimer

Khartoum, Soudan, 23  février (Infosplusgabon) -  Le gouvernement du Soudan du Sud aurait offert de dédommager une tribu soudanaise vivant à la frontière avec le Soudan du Sud, après de récentes attaques menées par des hommes qui seraient affiliés à Juba, rapportait mardi la presse à Khartoum.

 

Cette décision serait destinée à éviter une confrontation entre des tribus des deux pays installées dans leur zone frontalière commune.

 

Selon les informations données par la presse, le gouvernement du Soudan du Sud a offert de verser une compensation à la tribu nomade Missairiyah pour les pertes subies durant les différentes incursions. Les Missairiyah sont une tribu arabe nomade qui vit dans des localités adjacentes au Soudan du Sud.

 

Hassan Subahy, un des leaders de la tribu, a déclaré dans un communiqué diffusé vendredi par les journaux à Khartoum, notamment le quotidien Almeghar Alsyasy, avoir été contacté par le commissaire du district sud-soudanais de Bentiu et conseiller du président Salva Kiir Mayardit du Soudan du Sud concernant cette affaire.

 

Il a fait savoir que le Soudan du Sud offrait à la tribu Missairiyah 03 millions de dollars en plus de la "diyyah" (l'argent du sang) aux familles de ceux qui ont été tués durant ces incursions, et de prendre en charge les blessés. Le Soudan du Sud devrait aussi rendre plus de 3 000 têtes de bétail emportées par les assaillants sud-soudanais.

 

M. Subahy est député au Parlement soudanais.

 

Le droit soudanais, dont s'inspire l'essentiel du droit sud-soudanais, prévoit pour "l'argent du sang" une indemnité individuelle d'environ 330 000 livres soudanaises, soit 12 000 dollars.

 

D'après ce dernier, les officiels sud-soudanais lui ont dit que leur gouvernement faisait cette offre dans le but d'"éviter une escalade de la situation" par la tribu Missairiyah et d'observer de bonnes relations bilatérales.

 

Les officiels sud-soudanais auraient proposé de convoquer une conférence entre les tribus Dinka et Nuer du Soudan du Sud et la tribu Missairiyah du Soudan pour une consolidation de la coexistence pacifique et l'entrée en toute sécurité des ressortissants sud-soudanais dans les régions contrôlées par les Missairiyah et des bergers Missairiyah au Soudan du Sud.

 

En faisant le bilan du nombre de bergers Missairiyah tués (17) durant ce mois, en plus des blessés, le gouverneur de l'Etat du Kordofan Ouest, Abul Gassim Barakah, a dit que 34 personnes avaient été tuées au total, accusant l'armée sud-soudanaise de mener ces raids contre les bergers.

 

Selon M. Subahi, cette offre sera examinée par les chefs de sa tribu.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/IDF/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon