Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

RD Congo : Appel à une table ronde pour discuter de la question des troupeaux des vaches dans l’ex-province de Bandundu

Imprimer PDF

Kinshasa, RD Congo, 21  février (Infosplusgabon) - Le caucus des parlementaires de la province du Kwango, issue du démembrement de l’ex-province du Bandundu a, dans le rapport de la mission d’enquête qu’ils ont présenté, mardi, au président de la Chambre basse, Aubin Minaku, appelé à l’organisation d’une table ronde pour régler le problème de l’arrivée massive des troupeaux des vaches dans leur contrée.

 

Les députés du Kwango ont souhaité que cette table ronde puisse se tenir en toute diligence et sous la présidence du président de la Chambre basse du parlement qui est l’initiateur de cette mission et l’un des fils du terroir.

 

«Nous allons rencontrer les éleveurs, leurs responsables et les propriétaires de ces troupeaux qui sont certainement identifiés dans la ville de Kinshasa, et nous prendrons contact avec eux, échangé avec eux, afin que l’on puisse rapidement trouver une solution aux inquiétudes légitimes de la population", a déclaré le député national Pasi Zapamba, rapporteur de ce regroupement.

 

Ces parlementaires ont, dans leur rapport, souligné les inquiétudes de la population du Kwango sur l’envahissement de leur territoire, depuis près d’un mois,  par des troupeaux de vaches venus de l’Est du pays.

 

«Il ressort de nos contacts qu’effectivement, les bêtes sont là, les éleveurs sont là et qu’il y a des inquiétudes de la part de la population pour une présence improvisée d’un grand nombre de cheptel avec tout ce que cela peut entraîner comme conséquences, que ce soit sur le plan écologique que sur le plan sanitaire», a-t-il souligné.

 

Selon les informations reçues de ces éleveurs, a-t-il dit, ces vaches ne sont pas empoisonnées et qu’ils sont venus les vendre et retourner.

 

Une délégation gouvernementale séjourne, depuis le 20 février 2018, dans cette province pour s’assurer de l’état de santé du bétail et régler les problèmes de cohabitation entre éleveurs, selon l’ordre de mission signé, le 19 février, par le Premier ministre, Bruno Tshibala.

 

Face à la psychose causée par ces vaches, l’ex-Premier ministre, Adolphe Muzito, avait, il y a une semaine, appelé le gouvernement à prendre des mesures d’encadrement et d’apaisement dans la province envahie.

 

Depuis l’arrivée de ces éleveurs et troupeaux dans cette province, une psychose règne au sein des communautés locales qui refusent de manger tout ce qui est viande de vache, relevant que ces vaches seraient empoisonnées. Tandis que d’autres présentent cette situation comme étant un début d’invasion du pays.

 

L'ex-province du Bandundu a été démembrée en trois provinces, à savoir le Kwilu, le Kwango et le Mai-Ndombe

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/TFG/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4868 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES