La crise politique au Togo toujours à la Une de la presse à Lomé

Imprimer

Lomé,Togo, 16 octobre  (Infosplusgabon) - A la veille de nouvelles marches prévues cette semaine, la manchette des journaux dans les kiosques est toujours consacrée à la crise politique relative à la question des réformes institutionnelles et constitutionnelles, a-t-on noté  ce lundi à Lomé.

 

"Forum de la semaine" annonce que pour la résolution du problème togolais, « un groupe de contact de 5 chefs d’Etat est mis en place par l’ONU ».

 

"Chronique de la semaine", à propos de dialogue, tance l’opposition qui a récusé, la semaine dernière, la Nigérienne Aïchatou Midaoudou Souleymane, à la tête d’une mission de l’OIF (Ndlr : la mission prévue du 10 au 13 octobre n’a pas fait le déplacement de Lomé).

 

Pour "le journal", « quel gage pour une participation effective d’une opposition accrochée à l’exigence du retour à la constitution de 1992 ».

 

"Togo Matin", pour sa part, écrit : « Entre dialogue, référendum et relecture du projet de loi constitutionnelle, les voies et les voix divergent ».

 

« Avance-t-on vers une nouvelle semaine de tension au Togo ? », s’interroge "Echos du Pays", tandis que "Forum de la semaine" parle de « piège sans fin » à propos de cette crise.

 

"Le Correcteur", vu la « mobilisation » et « l’effervescence » des populations dans les rues pour réclamer le retour à la constitution de 1992, titre : « Les grands dangers qui guettent le Togo ».

 

Depuis août, l’opposition manifeste pour des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Le  pouvoir propose un référendum comme solution, et la coalition de l’opposition exige un retour à la constitution de 1992. Un dialogue de sourds qui crée une crise de plus en plus grave suite aux positions radicales des deux camps, rappelle-t-on.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/DFC/GABON 2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon