Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon : Le gouvernement a vite compris la place de la formation dans le secteur pétrolier

 Gabon-Economie-Formation-Secteur pétrolier

 LIBREVILLE, 28 mai (Infosplusgabon) - Le monde du pétrole est un secteur stratégique et  lorsqu’on  travaille dans  cet  univers, on  se  retrouve au cœur des problématiques énergétiques et environnementales avec des enjeux considérables. C’est un secteur de très haute technologie. On  comprend également que le pétrole est de plus en plus difficile à extraire et que  les ingénieurs doivent relever des défis technologiques au quotidien. C’est ce qu’a  compris  le gouvernement  gabonais.

 

 Face au problème patent de l’absence d’une élite gabonaise qualifiée dans les métiers du pétrole et du gaz, le gouvernement gabonais avait annoncé le 4 Mars 2010 à Port Gentil la création d’un Institut du Pétrole et du Gaz. Le projet s’est  concrétisé par la signature d’une convention de partenariat public-privé entre l’Etat gabonais et Total Gabon. Cette convention donnait mandat à Total Gabon pour la mise en place et l’adoption des statuts de l’Institut du pétrole et du gaz (IPG).

L’IPG délivre un programme de formation qui s’articule autour d’un enseignement technique, professionnel et supérieur en formation initiale et continue, dans les domaines de l’exploration, l’exploitation, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures, selon la convention signée au cours d’une assemblée générale constitutive, les 14 et 15 février 2010 à Libreville. L’État gabonais et Total Gabon ont qualité de membres fondateurs de l’IPG qui comprend également des membres associés contribuant financièrement ou matériellement au fonctionnement de l’institution.

 Pourquoi  un  Institut du Pétrole et du  Gaz  au  Gabon ?

 C’est  vrai  qu’il en existe au  départ en Europe.  Les  études y coûtent  chers et pour des  raisons de  réduction des  coûts et d’adaptation à la  demande du marché local,   le  gouvernement  gabonais  via  le Ministère des  Mines  du  pétrole et des  Hydrocarbures, a  pensé qu’il serait  judicieux de créer  un  Institut du Pétrole et du  Gaz au Gabon.  La  décision avait été  prise  lors  du Conseil des Ministres délocalisé de Port-Gentil, le  4 mars 2010. L’IPG dispense des cours du type  Formation IFP training et qui  s’adressent aux jeunes  Gabonais de  niveau classe terminale  scientifique. 

 L’enseignement est  dispensé avec l’assistance des instructeurs de l’Institut Français du Pétrole et se déroule avec  l’encadrement des stagiaires sur site par les contremaîtres des sociétés pétrolières opératrices.

 Les cours théoriques de production  sont actuellement dispensés au centre de formation Ozangue de Total Gabon et les  travaux dirigés dans le centre de production de PG2 et du Terminal du Cap-Lopez  afin que les élèves  se  familiarisent avec les équipements de production.

 Enfin,  l’usine de  la  Société gabonaise de  raffinage (SOGARA) assiste les  jeunes  notamment dans  la sécurité opérationnelle. Ensuite, ces  derniers  feront  leur  apprentissage sur les sites des sociétés pétrolières où  une  formation par compagnonnage  est assurée sous le contrôle de tuteurs employés des sociétés pétrolières.

 Dans  le secteur de  la production,  les profils  sont  nombreux

 Le  niveau  1 ouvre à la  qualification de technicien de production qui  intervient sur le  site et règle les machines qui assurent les principales fonctionnalités du site. Le niveau  2 est celui du  consoliste qui  exécute  les  mêmes  missions mais à partir  d’un  pupitre.

 Il manipule des automates et  exécute des  commandes à  distance.   Ainsi, dans  le domaine de l'exploration et de la production, les compagnies  pétrolières ont pour ambition de développer de nouvelles méthodes et technologies permettant de repousser les limites actuelles des réserves d'hydrocarbures tout en protégeant l'environnement.

 L’industrie pétrolière est confrontée à de nouveaux défis dans les décennies à venir.  Il est nécessaire d’explorer  les zones géographiquement difficiles d’accès,  c’est-à-dire la mer très  profonde en trouvant  de nouvelles technologies et en améliorant sans cesse la performance des outils industriels afin de les rendre de plus en plus efficaces tout en préservant l’intégrité de l’environnement.

 Pour réussir tous ces défis, l’industrie pétrolière a besoin de jeunes venant de tous les horizons et motivés pour trouver les bonnes solutions. Il est  important de noter que l’IPG a su montrer sa capacité à délivrer une formation technique de qualité, et immédiatement appréciée, à la fois par les potentiels employeurs comme par les candidats étudiants.

 FIN/INFOSPLUSGABON/ANL/GABON 2013

 ©2013 Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2094 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

More than 250 journalists, human rights defenders, students, civil society groups and public institutions are expected to attend the 7th International Festival of Freedom of Expression from 8 to 11 November in Ouagadougou.