Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L’Afrique de l’Ouest et du centre perdent chaque année 7 milliards de FCFA pour combattre la malnutrition, selon l’UNICEF

 LIBREVILLE, 13  novembre (Infosplusgabon) - Le représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) au Congo, Aloys Kamuragye, a annoncé à Brazzaville, que la malnutrition fait perdre aux pays d’Afrique de l’Ouest et du centre, chaque année, au minimum 7 milliards de FCFA, soit 2 à 3 pour cent de leur Produit intérieur brut (PIB).

 

 "Les coûts économiques dus au fait que la malnutrition n’est pas prise en compte sont énormes. Chaque année, les pays de la région d’Afrique de l’Ouest et du centre perdent au minimum 7 milliards de FCFA", a déclaré Aloys Kamuragye, à l’ouverture d’un atelier régional de formation de parlementaires sur la nutrition.

 Cet atelier régional de trois jours, qui regroupe une trentaine de parlementaires, permet aux participants d’acquérir des connaissances sur l’importance de la malnutrition, ses conséquences sur le développement humain et économique des pays et leur rôle et responsabilités dans la lutte contre ce fléau à travers les instruments de l’Assemblée nationale.

 En Afrique de l’Ouest et du centre, chaque année, 2, 3 millions d’enfants de moins de 5 ans décèdent et plus d’un million de ces décès sont dus à la malnutrition que ce soit sous forme aiguë ou chronique, selon l'UNICEF.

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/PML/OLM/GABON 2013

 

© Copyright Infosplusgabon

 

Qui est en ligne!

Nous avons 2090 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

PARIS, France, 25 septembre (Infosplusgabon) - Le gouvernement a présenté aux associations d’élus locaux, vendredi 22 septembre, les dispositions du projet de finances pour 2018 qui concerneront les collectivités locales. Au menu : contractualisation entre les préfets et les exécutifs locaux, plafonnement des dépenses de fonctionnement et mise en place d’un système de bonus-malus.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AZP/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon