Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon-Afrique centrale : Atelier sous-régional des pays de l'Afrique centrale sur la faune

 Afrique-Environnement-Protection des éléphants

LIBREVILLE, 30  avril (Infosplusgabon) -  Un atelier sous-régional de deux jours des pays membres de la  Commission des forêts de l’Afrique (COMIFAC) a démarré ses travaux lundi à Brazzaville pour  renforcer la gestion des aires protégées et la lutte contre le braconnage des éléphants dans la sous-région.

 

 Cette rencontre regroupe six pays membres de la COMIFAC,  le Cameroun, la Centrafrique, le Congo,  la République Démocratique du Congo (RDC), le Gabon et la Guinée Equatoriale.

 Cet atelier est organisé conformément au Plan d’extrême urgence sur la lutte anti-braconnage dans la zone septentrionale de l’Afrique centrale (PEXULAB), adopté le 23 mars 2013 par les ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en charge des relations extérieures, des questions de défense et de sécurité, de l’intégration régionale et de la protection de la faune.

 Les participants examineront et valideront les termes de références du sous-groupe de travail sur les aires protégées et la faune et mettront en place ledit sous-groupe ; passeront en revue les différentes initiatives de lutte anti-braconnage dans la sous-région et étudieront les possibilités de leur synergie. Ils vont échanger sur l’organisation de la conférence internationale sur la criminalité faunique, puis sur les expériences de lutte anti-braconnage et du commerce illicite des produits de la faune.

 Les délégués à cette rencontre définiront aussi le cadre opérationnel pour la mise en œuvre du Plan d’action pour le renforcement de l’application des législations nationales sur la faune sauvage (PAPECALF) pour la période 2012-2017. Les participants à cet atelier élaboreront et adopteront la feuille de route 2013 du sous-groupe de travail sur les aires protégées et la faune sauvage.

 Il sera aussi question de faire le point sur la préparation de la célébration de la journée internationale sur les aires protégées et de valider le rapport de l’étude sur la capitalisation des expériences des aires protégées transfrontalières dans la sous-région.

 Selon un communiqué publié par huit ONG, 62% des éléphants de forêts ont été abattus pour leur ivoire au cours des dix dernières années en Afrique centrale. Au Gabon, par exemple, en dix ans, quelque 11.000 des 40.000 éléphants du parc national de Minkébé (Nord) ont été décimés, selon la même source. (PANA).

 FIN/INFOSPLUSGABON/MIN/GABON 2013

 ©2013 Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2333 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES