Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Italie: Le pape François appelle à agir contre le changement climatique et les conflits pour faire face à la migration

Imprimer PDF

Rome, Italie, 16 octobre (Infosplusgabon) - Le pape François a appelé, lundi, les gouvernements du monde entier à collaborer pour faire de la migration un choix plus sûr et volontaire, arguant que pour assurer la sécurité alimentaire pour tous, il faut s'attaquer au changement climatique et mettre fin aux conflits.

 

Il a lancé cet appel lors de la cérémonie mondiale de célébration de la Journée mondiale de l'alimentation au siège de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) à Rome, en Italie. Le thème de cette année est axé sur la migration en investissant dans la sécurité alimentaire et le développement rural.

 

"Il est clair que les guerres et les changements climatiques sont une cause de la faim, alors ne le présentons pas comme si la faim était une maladie incurable", a déclaré le Souverain pontife lors de son discours, selon un rapport de la FAO.

 

Il a appelé à un engagement total en faveur du désarmement progressif et systématique, et a appelé à changer les modes de vie, l'utilisation des ressources, ainsi que la production et la consommation de nourriture pour protéger la planète.

 

En référence à l'élaboration du Pacte mondial pour une migration sûre, régulière et ordonnée - le premier accord du genre négocié par les gouvernements sous les auspices de l'ONU - il a déclaré : "La gestion de la mobilité humaine nécessite une action intergouvernementale coordonnée et systématique selon les normes internationales existantes, et plein d'amour et d'intelligence".

 

"Ce qui est en jeu, c'est la crédibilité de tout le système international", a-t-il ajouté.

 

Il a également déclaré qu'il était regrettable que "certains" pays s'éloignent de l'Accord de Paris sur le changement climatique. Les Etats-Unis sous le président Donald Trump sont connus pour s'éloigner de l'Accord de Paris.

 

Chaque année, des millions de personnes quittent leurs foyers pour échapper à la faim, à la pauvreté et aux conflits, et le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva a déclaré : «De plus en plus de personnes migrent parce qu'elles n'ont pas la possibilité de rester chez eux et sur leurs terres".

 

"Nous avons l'intention de nous attaquer aux causes profondes de la migration, telles que la pauvreté, l'insécurité alimentaire, l'inégalité, le chômage et le manque de protection sociale. Pour sauver des vies, nous devons reconstruire l'environnement dans lequel vivent les gens, renforcer leur résilience et assurer leurs moyens de subsistance pour leur offrir la possibilité d'un mode de vie digne», a-t-il déclaré.

 

La Journée mondiale de l'alimentation est marquée, cette année, par la hausse de la faim dans le monde pour la première fois en une décennie, touchant 815 millions de personnes, soit 11% de la population mondiale. Cette augmentation est due en grande partie à la prolifération des conflits violents et des chocs liés au climat, qui sont aussi des facteurs importants de la migration de détresse.

 

Le président malgache, Hery Martial Rakotoarimanana Rajaonarimampianina, dont le pays est confronté aux impacts du changement climatique, a également pris la parole lors de l'événement.

 

"Les jeunes hommes et femmes sont les plus touchés par les déplacements de population (liés au changement climatique). Si nous voulons changer le paradigme de la migration, nous devons trouver des solutions dans les pays d'origine", a-t-il indiqué.

 

La FAO estime que la migration devrait être un choix, pas une nécessité, et elle travaille avec des partenaires et des communautés du monde entier pour donner aux gens le choix de revenir, selon le communiqué.

 

Selon la FAO, entre 2008 et 2015, en moyenne, 26,4 millions de personnes ont été déplacées, chaque année, par le climat ou par des catastrophes liées aux conditions météorologiques. Au total, on estime actuellement à 244 millions, le nombre de migrants internationaux, soit 40% de plus qu'en 2000. Une grande partie de ces migrants provient de zones rurales où plus des trois quarts des pauvres du monde dépendent de l'agriculture et des moyens de subsistance basés sur les ressources naturelles.

 

"Ces grands mouvements de personnes présentent des défis complexes qui nécessitent des solutions humanitaires et de développement. Bon nombre des déclencheurs qui amènent les gens à migrer peuvent être résolus en investissant dans le développement rural, en soutenant un emploi rural décent et en assurant des filets de sécurité sociale. Ce travail contribue également à la réalisation de l'objectif de développement durable de Zero Hunger d'ici 2030 ", a déclaré l'agence des Nations Unies pour l'alimentation.

 

Selon le communiqué, les ministres de l'agriculture de plusieurs pays du Groupe des Sept (G7) ont également assisté à la cérémonie de la Journée mondiale de l'alimentation, témoignage des liens importants entre la sécurité alimentaire, le développement rural et les migrations. Les représentants du G7 étaient Lawrence MacAulay du Canada, Stéphane Travert de la France, Peter Bleser de l'Allemagne, Maurizio Martina de l'Italie, Therese Coffrey du Royaume-Uni et Sonny Perdue des Etats-Unis. Ken Saito du Japon a envoyé une déclaration de soutien.

 

Phil Hogan, Commissaire européen chargé de l'agriculture et du développement rural, Gilbert Houngbo, président du Fonds international de développement agricole (FIDA) et David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM) étaient les autres participants à la cérémonie.

 

La FAO célèbre, chaque année, la Journée mondiale de l'alimentation le 16 octobre pour commémorer la fondation de l'Organisation en 1945. Les événements sont organisés dans plus de 150 pays à travers le monde, ce qui en fait l'un des jours les plus célébrés du calendrier de l'ONU.

 

La FAO a déclaré que ces événements favorisent la sensibilisation et l'action à l'échelle mondiale pour ceux qui souffrent de la faim et pour la nécessité d'assurer la sécurité alimentaire et des régimes alimentaires nutritifs pour tous.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AER/GABON 2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon

 

Qui est en ligne!

Nous avons 2196 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES