Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

France : Ce que les Français devraient savoir lorsqu’ils se battent contre les compagnies aériennes pour une dette de 300 millions d’euros concernant les indemnités ?

Imprimer PDF

LIBREVILLE, 12 octobre (Infosplusgabon) -  Selon le Bureau des transports des États-Unis, les compagnies aériennes ont été responsables en 2016 de la moitié (50 %) de l’ensemble des perturbations de vols, soit le chiffre le plus élevé depuis 2003.

 

L’augmentation du nombre de perturbations de vols causées par les transporteurs affecte plus d’un milliard de passagers par an, mais, à première vue, il peut sembler que, au moins pour les citoyens de l’UE, il est possible d’atténuer les perturbations stressantes avec une indemnité conséquente. En vertu du règlement (CE) n° 261/2004 du Parlement européen et du Conseil, si elles ne respectent pas leurs obligations contractuelles, les compagnies aériennes doivent prendre en charge le paiement d’une indemnité allant de 250€ à 600€.

 

 

Qu’est-ce que les Français devraient savoir lorsqu’ils se battent contre les compagnies aériennes pour une dette de 300 millions d’euros concernant les indemnités ?

 

Selon le Bureau des transportsdes États-Unis, les compagnies aériennes ont été responsables en 2016 de la moitié (50 %) de l’ensemble des perturbations de vols, soit le chiffre le plus élevé depuis 2003. L’augmentation du nombre de perturbations de vols causées par les transporteurs affecte plus d’un milliard de passagers par an, mais, à première vue, il peut sembler que, au moins pour les citoyens de l’UE, il est possible d’atténuer les perturbations stressantes avec une indemnité conséquente.

 

En vertu du règlement (CE) n° 261/2004 du Parlement européen et du Conseil, si elles ne respectent pas leurs obligations contractuelles, les compagnies aériennes doivent prendre en charge le paiement d’une indemnité allant de 250€ à 600€.

 

Toutefois, en réalité, l’histoire est un peu différente : comme si cela ne suffisait pas que la compagnie aérienne ruine vos projets, elle pourrait transformer le processus de réclamation d’une indemnité en un autre défi. Comme l’explique Marius Stonkus, PDG de la plate-forme mondiale www.skycop.com, les perturbations de vols causés par le transporteur peuvent résulter de problèmes de maintenance ou d’équipage, du nettoyage de l’avion, du chargement des bagages, du ravitaillement en carburant, etc. « Malgré la réglementation, les compagnies aériennes évitent de s’y conformer et, à ce jour, seules les compagnies européennes doivent payer environ 3,2 milliards d’euros à leurs passagers. Les transporteurs refusent systématiquement de payer les indemnités, savoir quand vous avez droit à une indemnité, comment la réclamer et ce qu’il faut faire si votre demande est rejetée est donc la première étape pour être bien traité. »

 

« En cas de retard du vol, la compagnie aérienne doit fournir aux passagers concernés des rafraîchissements, deux appels téléphoniques et un accès à Internet. Les voyageurs touchés ont droit à une prise en charge en fonction de la distance de leur vol. Le droit de l’UE régissant le paiement d’une indemnité s’applique aux voyages allant jusqu’à 1500 km qui sont retardés de deux heures, un retard de 3 heures pour des vols entre 1500 km et 3500 km, et un retard d’au moins 4 heures pour des vols de plus de 3500 km. À la place d’un service ponctuel, la compagnie aérienne doit prendre en charge les passagers concernés tout au long du délai de retard. La nourriture et autres fournitures doivent satisfaire les besoins de base, donc si les passagers sont piégés pendant de longues périodes, ils devraient être servis en conséquence », commente l’avocat GiedriusKolesnikovas de Motieka&Audzevicius.

 

De plus, lorsque vous êtes coincé à l’aéroport, vous voudriez peut-être prévenir un proche du retard. Ainsi, le transporteur devrait permettre deux appels téléphoniques et accéder au courrier électronique. Si l’embarquement est reporté pour le lendemain, la compagnie aérienne devrait également proposer un hébergement et couvrir les frais de transport entre l’hôtel et l’aéroport.

 

En plus de satisfaire les besoins de base lorsque le vol est retardé de plus de 3 heures, annulé avec un préavis de moins de 14 jours ou surbooké, le transporteur doit payer une indemnité. Selon les règles européennes, le montant de l’indemnité dépend de la distance de vol : avec un montant de départ de 250 € pour les vols de moins 1500 km et jusqu’à 600 € pour des vols de plus de 3500 km. Il est important que les passagers touchés n’acceptent pas des indemnités ou des bons gratuits qui ne sont pas conformes à la loi.

 

Les passagers peuvent réclamer une indemnité soit en contactant la compagnie aérienne, soit en utilisant des spécialistes de la gestion des sinistres comme SKYCOP, qui ont un rôle d’avocat pour continuer la bataille contre la compagnie aérienne. « Statistiquement, réclamer directement auprès de la compagnie aérienne vous donne seulement 20 % de chances de gagner. En 2017, la CAA britannique a déclaré que plus de la moitié (53 %) de tous les cas refusés par un transporteur étaient incorrects. Des compagnies aériennes comme Norwegian, Ryanair et Iberia ont été invitées à payer environ 70 % des cas initialement refusés. Comme les règlements européens ne s’appliquent pas si les perturbations ont été causées par des facteurs indépendants du contrôle de la compagnie aérienne, les compagnies peuvent refuser toute réclamation en utilisant l’échappatoire des problèmes techniques ou du mauvais temps comme circonstances extraordinaires, ce qui place une perturbation de vol hors de la responsabilité de la compagnie. C’est pourquoi vous devriez toujours, à mon avis, connaître vos droits, sinon l’équipe juridique de la compagnie aérienne trouvera votre faiblesse ou votre erreur et l’utilisera pour rejeter votre demande », en conclut Marius Stonkus, PDG de SKYCOP.

 

 

Pour  rappel,  SKYCOP est une société qui se bat dans le monde entier pour les droits des passagers contre les compagnies aériennes qui fuient leur responsabilité concernant les indemnisations des vols perturbés.  La société propose aux voyageurs déçus par les compagnies aériennes de récupérer facilement l’argent pour un vol en retard, annulé ou surbooké en utilisant la plateforme internationale www.skycop.com.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/CHK/GABON 2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1981 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

NOUVEAU !  

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com, soit par Whatsapp au 07843371 ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Après établissement des devis, les règlements se font via airtel money au 07843371. Vos annonces diverses, Avis d'appels d'offres,  Avis administratifs, Communiqués etc.  apparaîtront   instantanément dans  Autres Rubriques /  Multimédia.

DEPÊCHES