HRW s'insurge contre la détention d'un opposant mauritanien

Imprimer

NOUAKCHOTT,  Mauritanie, 6 octobre  (Infosplusgabon) - L'organisation de défense des droits humains, Human Rights Watch (HRW), s’insurge contre la détention préventive d’un ancien sénateur et opposant mauritanien arrêté en août dernier, annonce un communiqué publiée vendredi à Nouakchott.

 

Principal animateur d’une fronde contre un projet de révision constitutionnelle qui a débouché sur la suppression de la Chambre haute du parlement mauritanien à la faveur d’un référendum organisé le 05 août dernier, M. Mohamed Ould Ghadda est accusée de corruption.

 

Il est poursuivi en même temps que Mohamed Ould Bouamatou, un banquier réfugié au Maroc depuis plusieurs années, 13 autres anciens sénateurs, des responsables de centrales syndicales et acteurs des médias, tous placés sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une information ouverte le 1er septembre dernier.

 

«Les autorités mauritaniennes ont placé en détention depuis deux mois un leader de l’opposition ( M. Ould Ghadda) sur la base de vagues accusations», déclare HRW qui exige sa libération de ou son jugement sur la base d’un procès équitable s'il existe des éléments de preuves suffisant contre lui.

 

M. Ould Ghadda était ouvertement opposé au référendum du 05 août dernier que l’opposition considère comme une manœuvre du président Mohamed Ould Abdel Aziz pour renforcer ses prérogatives et ouvrir  la voie à des révisions constitutionnelles susceptibles de lui permettre de se maintenir au pouvoir  à l’issue de son mandat en cours, le deuxième consécutif.

 

En Mauritanie, la Constitution limite à deux le nombre de mandats du président de la République sans possibilité de révision.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ORT/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon