Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le HCR a libéré 1000 migrants détenus dans des centres de rétention en Libye

Imprimer PDF

TRIPOLI,  Libye, 14 septembre (Infosplusgabon) -  Le Représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) pour la Libye, Roberto Mignoni, a déclaré que l'assistance du HCR aux centres de détention en Libye atténue les souffrances des détenus, notant que les efforts de son institution ont contribué à la libération de quelque 1.000 réfugiés et demandeurs d'asile de ces lieux.

 

 

"Nous faisons des visites régulières dans les centres de détention officiels afin de fournir un soutien vital", a déclaré M. Minnoni dans un rapport publié mercredi par le HCR. "Notre présence dans ces centres de détention signifie qu'on les soutient dans leurs souffrances", a-t-il ajouté.

 

"Il est de notre devoir d'aider les réfugiés et les demandeurs d'asile et de mobiliser un soutien pour leur protection, y compris lorsqu'ils sont détenus. Le HCR et ses partenaires ont effectué cette année 658 visites dans des centres de détention", a-t-il dit.

 

Il a noté que le HCR, en partenariat avec le Corps médical international, "fournit des soins de santé primaires, des couvertures, des couches et des vêtements pour ceux qui en ont besoin, ce qui représente la seule assistance médicale obtenue par les détenus".

 

Par ailleurs, la Mission d'appui des Nations unies en Libye (UNSMIL) a organisé un atelier sur le traitement de la détention arbitraire et prolongée en Libye dans le cadre de la réconciliation nationale.

 

La mission a indiqué que l'atelier organisé à Tunis mercredi et jeudi réunit plus de 40 personnalités libyennes dont des maires, des conseillers municipaux, des procureurs, des représentants de la police judiciaire et de la société civile.

 

Les rapports internationaux ont dénoncé à maintes reprises la situation des migrants et des demandeurs d'asile en Libye, détenus arbitrairement. Ils sont soumis à la torture dans les centres de détention en l'absence d'une autorité exécutive capable de faire face à la crise des migrants et d'élaborer des solutions pratiques.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/UIN/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1987 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

RDCongo, 7 septembre (Infosplusgabon) - La République démocratique du Congo (RDC) a signé, à Brazzaville, un accord avec la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour officialiser son adhésion au Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC), en qualité de membre associé, a-t-on appris jeudi de sources officielles.