Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L’opposition togolaise exige des réformes ou le départ de Faure Gnassingbé

LIBREVILLE, 7 septembre (Infosplusgabon) -  L’opposition togolaise a mobilisé, ce mercredi à Lomé et dans plusieurs villes de l’intérieur, de grandes foules pour réclamer le retour à la constitution de 1992 ou le départ de Faure Essozimna Gnassingbé, a-t-on noté lors des manifestations à Lomé, la capitale.

 

« Nous savons comment faire pour le faire quitter », a martelé Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition, regrettant que le pouvoir ait attendu la veille de la manifestation pour annoncer un avant-projet de loi visant la modification de trois articles-clés de la constitution relatifs à la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin.

 

Pour Fabre, le peuple est fatigué du dilatoire et cet avant-projet de loi arrive trop tard.

 

« Nous voulons obtenir ce que nous demandons sinon on va continuer à mobiliser le peuple », a affirmé pour sa part, Me Dodji Apévon, président de la Force démocratique pour la République (Fdr).

 

« Nous serons toujours dans la rue jusqu’à ce que les choses avancent »,  renchérit Gerry Taama, président du Nouvel engagement togolais (Net).

 

Le président du Parti national panafricain (Pnp), Tikpi Atchadam, dont le parti a organisé les manifestations du 19 août dernier ayant déclenché la vague de protestations, vu la foule de ce mercredi, déclare: « Je crois que nous y sommes ».

 

La manifestation de ce mercredi à Lomé et à l’intérieur du pays a mobilisé de grandes foules qui avaient à leurs têtes des leaders de l’opposition, tous unis pour défendre la constitution et de vraies réformes devant conduire à l’organisation de meilleures élections, à plus de démocratie et le vote des Togolais de l’étranger.

 

Mardi, dans la soirée, veille de la manifestation, le gouvernement a rendu public un communiqué annonçant un avant-projet de loi révisant trois articles de la Constitution et qui concernent la  limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin.

 

Ce mercredi soir, le président de l’Assemblée nationale convoque les députés pour une session extraordinaire le 12 septembre. (Source  Pana).

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PNB/OTY/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3757 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES