Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Quarante millions de dollars de pertes en trois jours à la suite de la fermeture d'un important champ pétrolier

LIBREVILLE,  22 août (Infosplusgabon) - La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé la réouverture du champ pétrolifére Al-Charara (Sud) et la levée de l'état de force majeure sur les exportations de pétrole de ce puits à partir du port de Zaouia (Ouest), estimant les pertes de la fermeture du site pétrolier à 40 millions de dollars, depuis la fermeture, il y a trois jours.

 

La NOC a annoncé l'arrêt de la production au champ Al-Charara, le plus grand puits de pétrole libyen, depuis samedi, à cause de la fermeture d'un pipeline.

 

La Compagnie a signalé la réouverture de la vanne numéro 17 par une équipe d'ingénieurs de la NOC, après la fermeture du champ pendant trois jours.

 

Aucun groupe n'a revendiqué la fermeture de la vanne et aucune demande ou revendication n'a été formulée, mais les ingénieurs de la NOC qui ont ouvert la vanne, ont découvert le vol de la boîte de vitesses de la vanne, selon la Compagnie.

 

Dans un communiqué, Mustapha Sanallah a déclaré que la NOC a déposé plainte auprès du bureau du Procureur général pour ces violations, soulignant que "la boîte de vitesses volée peut être utilisée à un seul but, c'est-à-dire fermer la ligne à l'avenir".

 

Il a signalé que la fermeture récente et les actes criminels prévus à l'avenir nuiraient à l'ensemble du pays, ajoutant que "la Compagnie ne permettra pas la récompense des personnes à l'origine de la fermeture, quelles qu'elles soient, parce qu'elles sont contre la Libye. Je fais appel à toute personne détenant des informations sur ce vol de les transmettre immédiatement à la Compagnie ou au bureau du Procureur général afin que nous puissions punir les criminels responsables par la plus lourde peine".

 

M. Sanallah a salué les efforts du général de division, Oussama Al-Jouili, et du général de brigade, Idris Boukhamada, chef de la garde des installations pétrolières, pour leur aide à résoudre ce problème.

 

Le champ Al-Charara a une capacité de production de 280 000 barils par jour ces dernières semaines. La production a été paralysée à plusieurs reprises sur le terrain en raison des manifestations de groupes armés et de travailleurs pétroliers depuis sa réouverture en décembre, deux ans après le blocage du pipeline.

 

La production pétrolière libyenne s'est rétablie ces derniers mois, atteignant son plus haut niveau en trois ans en dépassant 1 million de barils, alors que les combats entre groupes armés ont diminué récemment et que les principales factions ont convenu en principe d'unifier le pays.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/BOL/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4370 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES