Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : "Il sera difficile de convaincre le Congrès américain de reconduire l’AGOA après 2025", selon une officielle américaine

LIBREVILLE,  15 août (Infosplusgabon) - L’African growth and opportunity act (AGOA) ou Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique, un vaste marché qui offre un accès préférentiel au marché américain à des produits d’exportation provenant des pays d’Afrique, sans droits de douane, sera difficile à reconduire à sa clôture en 2025, a affirmé Florizelle Liser,  présidente de Corporate council Africa, en marge de son 16ème forum qui a pris fin le 10 août  à Lomé.

 

 

Amendée à trois reprises et prorogée de 2015 à 2025, cette loi qui permet à 38 pays africains d’exporter sans droits de douane vers les Etats-Unis, sera difficile à être prorogée par le Congrès américain, a indiqué Liser.

Pour ce haut fonctionnaire américain, il y a deux raisons à cela. La première, a-t-elle souligné, "après plusieurs années d’échanges entre les entreprises africaines et américaines, les producteurs africains ont acquis plusieurs années d’expériences pour tenir bon et s’adapter au marché américain. En 2025, ces producteurs devront maîtriser les normes et standards et pourront être bien compétitifs sur le marché américain".

La deuxième raison est tout à fait logique, soutient Florizelle Liser: "les Africains négocient un accord de libre-échange avec l’Europe (ndlr: Accords de partenariat économique (APE) des pays d’Afrique, des Caraïbes, du Pacifique et l’Union européenne).

 

"Les Américains vont se demander pourquoi l’Afrique doit toujours continuer d’exporter vers les Etats-Unis sans droit de douane, alors que les Etats-Unis payent les droits d’exportations vers l’Afrique? A cet effet, il sera difficile de convaincre le Congrès pour une nouvelle prorogation, surtout à cause du marché de libre-échange en négociation avec l’Europe.

A terme, les Etats-Unis voudraient entrer dans un accord de libre-échange avec l’Afrique", a conclu la présidente de Corporate council Africa.

Cependant, a-t-elle ajouté, il existe encore des supporters de l’AGOA aux Etats-Unis et ils peuvent en décider autrement.

Le 16ème Forum de l’AGOA s’est tenu du 8 au 10 août dernier à Lomé, capitale du Togo et a servi de cadre de réflexion sur les politiques et stratégies devant permettre de booster le commerce entre l’Afrique et les Etats-Unis.

 

Votée et promulguée le 18 mai 2000 par le Congrès des Etats-Unis d’Amérique,  l’African Growth and opportunity act (AGOA) est un vaste marché préférentiel offert aux pays africains pour promouvoir le commerce avec les Etats-Unis, sans droits de douane, pour ce qui concerne  essentiellement des produits agricoles et des produits  du textile.

Depuis 2016,  38 pays d’Afrique Sub-saharienne bénéficient de cet avantage, rappelle-t-on.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/BOL/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3741 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES