Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Europe : L’inquiétude des Européens face au phénomène d’immigration incontrôlée

LIBREVILLE, 14 août (Infosplusgabon) -  Effet de  mode sous couvert des  principes fondamentaux des  droits de  l’Homme ?  L’immigration inévitable des Africains  et autres  communautés vers l’Europe et  dans  une moindre  mesure vers  les  Etats –Unis  --où la législation est  la plus  sévère-- est  un phénomène  mondial qui se  justifierait par  des  déséquilibres profonds  dans  la  redistribution des  richesses. En Europe,  le seuil de  tolérance en  matière d’immigration est dépassé.

 

 

Aux Etats-Unis,  des  originaires d’Amérique du Sud  ont  pu entrer clandestinement  se  rendre aux  Etats-Unis où des  restrictions ont été  initiées.

L’afflux massif de populations conduira inéluctablement  vers des  conflits et  notamment des  dysfonctionnements  profonds  dans les   petites  villes  qui  seraient assiégées par des  immigrants qui  ne  partageraient  pas  forcement  les mêmes principes  culturels que ceux des  pays  hôtes.

C’est ce qu’essaye  d’expliquer  Sébastien Jallamion,  Président de l’Association Nationale de Défense Egalitaire de la Liberté d’Expression (ANDELE) qui  cite  Alfred Sauvy,  sociologue économiste qui  considère que  le  « seuil de tolérance » est  dépassé.

« Plusieurs pays d’Europe sont concernés, en particulier l’Italie, qui est au bord de la guerre civile (aucun média n’en fait l’écho) et avec laquelle l’Autriche envisage de fermer ses frontières », écrit Jallamion.

Il souligne, en  outre qu’ en  France, «   rien n’est fait pour stopper les vagues migratoires, qui de toute façon sont ingérables dans l’espace Schengen », allant jusqu’à commenter que  la France  ne serait pas en mesure de savoir qui se trouve sur son territoire (…) ».

Toutefois, «  même si une solution visant à stopper toute nouvelle vague d’immigration vers l’Europe était mise en œuvre (l’Union européenne fait exactement le contraire, même si les autorités italiennes semblent vouloir responsabiliser les ONG pro-migrants vis-à-vis des passeurs en Libye), il est déjà trop tard ».  La cohabitation avec les populations locales des pays concernés pourrait  tourner  à  l’affrontement.

Pour trouver  une solution  à  la  vague des  migrants, le  ministre de Intérieur  français Gérard Collomb  aurait  annoncé le versement d’une prime d’aide au retour portée à 2.500 euros par personne : une mesure qui, toutefois, risque de produire l’effet inverse à celui escompté, en attirant plus nombreuses les populations concernées.

Plus de 600.000 migrants africains sont arrivés en Italie depuis 2014

Selon un rapport de Frontex, l'Agence européenne de contrôle aux frontières extérieures, plus de 600.000 migrants africains partis de Libye sont arrivés en Italie depuis 2014.

Ce rapport a été publié après la décision prise par plusieurs ONG humanitaires, dont Médecins sans frontière (MSF), de suspendre les opérations de sauvetage en mer Méditerranée de migrants à partir des eaux territoriales libyennes.

Pour sa part, l'Italie s'est félicitée de la décision prise par la Libye de renforcer les mesures de contrôle pour endiguer les départs de migrants à partir des cotes libyennes. A cet égard, la Marine italienne a décidé de fournir formation, équipements et soutien technique aux gardes-côtes libyens.

En outre, le gouvernement italien a décidé d'aider les autorités libyennes à renforcer les contrôles aux frontières Sud de la Libye par où convergent  les migrants partis  du Niger, du Tchad et du Mali.

Les mesures prises pour endiguer le flux des migrants empruntant la route dite de la Méditerranée centrale ont contraint les trafiquants d'êtres humains à ouvrir une nouvelle route en mer Méditerranée en direction de l'Espagne, où sont arrivées depuis quelques jours  des embarcations de fortune chargées de migrants africains qui  ont  débarqué sur les plages espagnoles en cette période estivale.

 

(Avec les notes de Sébastien Jallamion,  Président de l’Association Nationale de Défense Egalitaire de la Liberté d’Expression (ANDELE) et de l’Agence panafricaine de  presse).

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PGB/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3894 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES