Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le dé-confinement se fera progressivement à partir du mai prochain à Maurice, selon le Premier ministre

Imprimer PDF

Port-Louis, Maurice, 27 avril (Infosplusgabon) - Le Premier ministre mauricien, Pravind Jugnauth, a annoncé que le processus menant au dé-confinement de l’île, confinée depuis le 20 mars dernier, se fera en plusieurs phases, dans le but de limiter les risques d'une deuxième vague d'infections au coronavirus à Maurice, a-t-on appris, ce lundi matin, auprès du Service d’informations du gouvernement mauricien (GIS), dans la capitale Port-Louis.

 

 

Selon cette agence gouvernementale, citant le Premier ministre, le gouvernement travaille sur un plan visant à faciliter le dé-confinement de l’île.

 

"C'est une question complexe, car de nombreux facteurs doivent être pris en considération, d'autant plus que la protection de la santé de la population reste notre priorité", a-t-il déclaré.

 

C’est pour cette raison, a ajouté M. Jugnauth, qu’il sera obligatoire pour tous les Mauriciens de porter des masques de protection dans les espaces publics.

 

S’agissant de la disponibilité des masques, le Premier ministre a souligné que l'industrie textile, les pharmacies et les autres distributeurs ont garanti des stocks suffisants sur le marché local pour la population.

 

"Mais les prix de ces masques seront fixés par le gouvernement",, a-t-il précisé.

 

Sur le plan légal, M. Jugnauth a annoncé la présentation d’un projet de loi sur le COVID-19 lors de la prochaine séance parlementaire, dont la date n’a pas encore été fixée.

 

En conséquence, des travaux sont en cours à l'Assemblée nationale pour permettre à tous les parlementaires d'être présents dans le respect de tous les protocoles d'hygiène.

 

S'exprimant sur la première phase du dé-confinement, le Premier ministre a indiqué que les Mauriciens continueront à faire leurs achats dans les supermarchés par ordre alphabétique, et sur présentation de leurs cartes d’identité nationale.

 

D'autres métiers de l'alimentation comme les boulangeries, seront autorisés à opérer mais ils devront appliquer les règles de distanciation sociale.

 

Il a annoncé que le système de santé sera également réorganisé. Ainsi, dans les hôpitaux, des cliniques de traitement de la grippe seront mises en place pour canaliser les personnes qui présentent des symptômes de COVID-19.

 

Par contre, les rassemblements publics ne seront pas autorisés et les écoles resteront fermées.

 

Le Premier ministre a, par ailleurs, annoncé qu'à partir de ce début de semaine, un test de masse sera lancé pour 35.000 personnes, pour la plupart travaillant en première ligne, à savoir le personnel de la santé, la police et les employés des supermarchés.

 

Sur le plan économique, M. Jugnauth a déclaré que toutes les mesures sont prises pour relancer les activités économiques dans l’île, "sans négliger la santé de la population".

 

"Déjà, depuis l’instauration du couvre-feu, le gouvernement a lancé plusieurs plans pour soutenir les entreprises et éviter ainsi les licenciements", a-t-il rappelé.

 

Selon le Premier ministre, le gouvernement veut prévenir une deuxième poussée du coronavirus, en citant le cas de Singapour qui est passé de 200 cas de coronavirus le 15 mars 2020 à plus de 12.000 cas à ce jour.

 

On a fait ressortir à Port-Louis que le dernier pointage de cas de COVID-19 dans l’île est le suivant, d’après le ministère de la Santé et du Bien-être : 14.445 tests effectués; 332 cas positifs de COVID-19 recensés ;  9 décès ; 299 patients guéris ;  21 patients actifs, dont 3 sont en traitement à l’étranger, et 29 passagers sont en quarantaine.

 

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/ASD/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4169 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES