Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon : Jean Ping reçoit des soutiens multiformes en prélude à la proclamation officielle des résultats

LIBREVILLE,  29  août (Infosplusgabon) -  Après  s’être  déclaré   vainqueur  dimanche soir  à la  télévision nationale sur  la   base des  premières  tendances compilées  dans  des  procès-verbaux signés dans  les  bureaux de  vote à  l’issue d’un  scrutin  âprement disputé à  travers  le  pays,  le  candidat  Jean  Ping révèle  la mauvaise  posture  du président sortant Ali  Bongo Ondimba.

 

 Dès  la  révélation de  ces  premières  tendances chiffrées et  reconnus  par  les  candidats indépendants  et  ceux  issus de  l’opposition,  Le  président du  Parti  social  démocrate (PSD-opposition), Pierre-Claver  Maganga  Moussavou,  lui aussi  candidat à  cette  élection, a adressé un  message de  félicitation à  l’ancien  président de la  Commission de  l’Union africaine en  tête du scrutin  organise samedi.  

 « Il  est  clair que  Jean  Ping a  obtenu sans  équivoque  la  majorité des  suffrages du  peuple  gabonais qui  tenait à  l’alternance à  la  tête de l’Etat,  le  changement de  système de  gouvernance étant  une  préoccupation. Aussi,  je   félicite  l’élu de  la  Nation et  lui  souhaite plein succès dans  sa  nouvelle   mission  d’assurer  la  cohésion,  le  bonheur et  la  prospérité de  l’entièreté du  peuple gabonais !. »,  s’est  exprimé Maganga  Moussavou qui  avait été candidat aux  élections  présidentielles de 1993 ; 1998 ; et 2005.

 Le  candidat indépendant  Augustin Moussavou  King,  président du  parti socialiste  gabonais (PSG), ancien  candidat à  l’élection  présidentielle de 2005, a  lui aussi  félicité  Jean  Ping. Après  lui,  ce  fut  le  tour du  candidat  indépendant Abel Mboumbé  Nzondou de  reconnaître  la  victoire de M.  Ping à  l’issue de  ce  scrutin.

 Le Conseil exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG) loyaliste de Moukagni Iwangou n’est  pas en  reste.  Réuni  le 28 août à Libreville en session extraordinaire,  il  a présenté ses vives félicitations à Jean Ping pour son élection à la tête du pays.  Dans un communiqué sanctionnant la réunion de son Conseil exécutif, le parti de Moukagni Iwangou affirme que Jean Ping devance ses concurrents sur l’ensemble du pays.

 « L’UPG a adressé ses vives félicitations au président élu, tout en lui présentant ses vœux de réussite dans la conduite de la mission que vient de lui confier la Nation. Le parti a également félicité ses militants et le peuple Gabonais pour le civisme dont ils ont fait preuve le jour du scrutin dans toutes les circonscriptions électorales du pays »,  rapporte le  communiqué de  l’UPG.

 

Des   félicitations  en  faveur de  Jean  Ping  viennent de  toutes parts

 Le Parti socialiste français suit  avec  une  extrême vigilance les résultats de l’élection présidentielle au Gabon et souhaite  que la sérénité  doit prévaloir  jusqu'à  la  fin du  processus  électoral.

« Le vote libre des citoyens est l’outil par lequel la démocratie s’exprime et l’alternance, quand ils le décident, doit fonctionner. Voilà pourquoi la démocratie doit triompher au Gabon comme c’est déjà le cas dans plusieurs états et ce mouvement doit s’amplifier »,  écrit  le  PS.

Un  haut  cadre du  Parti  socialiste  (PS) français,   Helmut  Bonnet a lui aussi félicité Jean  Ping  pour  sa  performance en  ces  termes : «  je tiens à féliciter le nouveau président du Gabon, Jean Ping, brillamment élu. C'est un moment historique dans ce pays aux mains des Bongo depuis près de 50 ans ».

Il a  ajouté qu’ il faut clairement que son adversaire battu reconnaisse sa défaite écrasante et cesse de susciter des violences dans le pays par un usage incontrôlé des forces répressives (…)".

Au  cours de  la  nuit électorale,  Me Robert  Bourgui a  déclaré :  «   Je  demande  au  président Ali  Bongo Ondimba de  reconnaitre sa  défaite et  d’appeler  Monsieur  Jean Ping  pour  le  féliciter de  sa  victoire ».

 L’ancien secrétaire d'État  français à la Coopération et à la Francophonie,  Jean-Marie Bockel a félicité  dimanche  soir Jean Ping et  écrivait que «  Cette alternance démocratique est historique au Gabon et une transition politique pacifique et apaisée ne pourra que renforcer un pays en pleine mutation : c'est l'intérêt du pays et de ses responsable de reconnaitre et d'assumer face à l'histoire ce succès incontestable de l'opposition rassemblée ».

 « Dans ces heures décisives pour l'avenir du Gabon je veux assurer mon ami  Jean Ping de ma solidarité active »,  a-t-il  complété.

 Le  député   français Jean  François Mancel  a   réagi en  ces  termes  : "Il  semble  désormais que  la  victoire de  Jean  Ping soit  concrétisée. Elle  ne  peut que réjouir ceux qui,  comme  moi,  le  connaissent et apprécient  son  expérience internationale,  son  intégrité et  sa  volonté de  rassembler tous  les Gabonais pour  retrouver le  chemin de  la démocratie,  de  la  prospérité et de  la  justice".

 "J'attends que  ce  scrutin qui  s'est  déroulé pacifiquement aboutisse à  la  reconnaissance toute aussi  pacifique et  démocratique du  vainqueur (...).", a  renchéri  M.  Mancel.

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/OPM/GABON2016

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 8942 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES