Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon : Une grande pluie s’abat sur Libreville au lendemain de l’élection présidentielle

Gabon-Politique-Election  présidentielle

LIBREVILLE, 28  août (Infosplusgabon) - Fine  dans  la  nuit du samedi à  dimanche,  la  pluie   a pris de  l’ampleur aux alentours de 16h00   à travers  Libreville , empêchant le population de se  déplacer et les contraignant  à  rester  chez  eux  dans  l’attente  des  résultats  officiels d’une  élection  présidentielle  âprement  disputé entre Ali  Bongo Ondimba, le   président sortant , et  Jean  Ping soutenu   par  une  frange  importante  de  l’opposition  afin  d’insuffler  le  renouveau  démocratique  dans  un pays  dirigée  par la  famille  Bongo depuis près  d’un  demi-siècle.

 

 A  l’issue du  scrutin de  samedi,  aucun des  principaux  candidat  n’a  fait de  déclaration  officielle. L’heure   est à  la  réflexion  du  côté de la  majorité  présidentielle  qui  doit  publier  les  résultats  tels que sorties des  urnes alors que  dans  le  camp de  l’opposition l’idée d’un possible  passage  en  force d’Ali  Bongo  Ondimba  circule dans  les  quartiers de  Libreville mobilisant de  plus  belle les  leaders de  l’opposition.

Le  corps  électoral étant de 628 124 électeurs,  les  résultats devraient  être  proclamés avant  vendredi  2  septembre,  le  temps  d’acheminer  les urnes  de  l’intérieur du Gabon à  Libreville où Jean  Ping serait arrivé en  tête,  rapporte-t-on au quartier  général du représentant de  l’opposition.

 Si  la  circulation automobile est  très  fluide  dans  le quartier des affaires  de  Libreville, par  contre dans  les quartiers,  l’atmosphère  est  à  la  fête et des  coups  de  klaxon  retentissent ici et là  pour marquer  la  sérénité de l’opposition  persuadée   d’avoir  remporté la  présidentielle de  samedi.

 

Une  grande pluie  annonciatrice  d’un changement de  régime ?

 La  grande  pluie qui  s’abat  à  Libreville  a  réduit   la  liberté de  se  déplacer des sympathisants des  candidats qui  ont sollicité samedi  les suffrages des électeurs  gabonais.  ceux-ci  ont  vécu   «  la  nuit  la  plus  longue »  d’une  élection  présidentielle car  lbon  nombre d'électeurs  ont  individuellement  suivi  le processus  électoral et  la  gestion des  bureaux de  vote avant  de  regagner  leur  domicile.

 Acheminons-nous   vers  un  scénario de  félicitations par  téléphone  de  l’un des candidats  à  l’autre comme ce  fut  le  cas  lors de  l’élection  présidentielle  au Sénégal. ? Rien  n'est  sûr.

 Gageons  que le  passage du  témoin entre Ali  Bongo Ondimba  et  Jean  Ping  -  si  ce  dernier  l'emportait-  se  fasse  avec  la  manière afin que le  pays  tout entier  préserve  les acquis  démocratiques et  hisse  enfin la  nation dans  le  club  très  fermé des pays africains reconnus pour avoir créé  les  conditions d’une  transition  démocratique  exemplaire au  sortir des  résultats des  urnes.

La  grande pluie  qui  s'est abattue dimanche à Libreville  est-elle  le  signe  annonciateur d’un  changement de  régime  ou  plutôt  d’un  banal  changement de  saison ?  La question  reste  posée.

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/BIL/GABON2016

 

 © Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3302 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES