Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon : Une élection majoritaire à un tour pour départager dix candidats

Politique-Gabon-Présidentielle

 LIBREVILLE,  27 août (Infosplusgabon) -  Au total dix  candidats  vont solliciter  les  suffrages de  près de  630 000 électeurs inscrits  sur  les  listes  électorales  ce  samedi  à  travers le  pays  lors  d’un scrutin  majoritaire  à  un  tour. Les  premiers  résultats  sont attendus en  début de semaine.

 

 Le  Gabon avait  introduit  le  multipartisme  en  1990  avec  une  élection  à deux  tours et  au cours de ses années  au  pouvoir,  l’ancien  président  Omar Bongo Ondimba avait  toujours  remporté  la présidentielle  au   premier   tour  grâce  au  truchement  habile  de  l’électorat dans   les   petites et  moyennes   villes  qui  étaient  toujours acquises  à  sa  cause.

 Cette savante alchimie   ne  pouvant  résister à la  montée en  puissance  des leaders de  l’ opposition,  le   chef de  l’Etat modifia  la  Constitution  en 2003 afin  d’asseoir  une  élection  à  un  tour qui,  selon les autorités, auraient pour but de réduire les fortes dépenses liées aux élections.

 Mais en réalité, cette modification  ne  permettrait  pas  aux  candidats de  l’opposition de créer des alliances  au  second  tour  pour  remporter  l’élection  présidentielle.

 Si  le principe de l’élection au suffrage universel fait aujourd’hui l’unanimité dans les démocraties représentatives, il n’en va pas de même pour le choix du mode de scrutin. Ce dernier apparaît comme un savant mélange où interviennent notamment l’histoire politique nationale, les besoins de représentativité au  Sénat  ou à  l’Assemblée  Nationale.

 L’expérience des scrutins majoritaires qui  consiste  à  attribuer un siège (scrutin uninominal) ou plusieurs sièges (scrutin plurinominal) à celui ou ceux qui ont obtenu le plus de voix,  n’a pas   encore  fait école  au Gabon.

 Par contre,  dans  le scrutin uninominal à un tour celui qui obtient le plus de voix remporte l’élection  présidentielle quel que  soit  le  pourcentage de  voix obtenu. Cela a l’avantage de la simplicité  mais aussi  la  source  de  nombreuses contestations dans l’expérience gabonaise.

 Dans le scrutin uninominal à deux tours,  la réussite au premier tour est conditionnée par l’obtention d’une majorité absolue des voix, avec parfois l’obligation de réunir un nombre minimal d’électeurs inscrits. Faute d’avoir atteint ce seuil, un second tour est organisé.

 Au  Gabon,  les  leaders  politiques,  notamment de  l’opposition,   souhaitent  le  rétablissement  du scrutin  à  deux  tours.  Pour les  observateurs de  la  vie  politique du pays, un système électoral doit donner une image fidèle de la situation politique et du corps électoral ; pour les majoritaires, il vise à désigner une majorité d’élus capable de gouverner.

 Le scrutin majoritaire à un tour favorise, lui, les alternances, mais entre seulement deux partis. Le scrutin majoritaire à deux tours, dispose de  la souplesse de l’alternance et incite plus de partis à conclure des alliances pour le second tour.

 La  population  gabonaise  est  composée de  1,8  million  d’habitants  pour  environ  630 000 électeurs inscrits sur les  listes  électorales pour  le scrutin du 27  août 2016.

 

La  liste des  candidats  

 

Le 15 juillet 2016, la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) a établi la liste officielle des quatorze candidats à l'élection présidentielle d’août 2016. Cette  liste a  été  ramenée à  10 à  la  suite du  ralliement de quatre candidats  de  l’opposition derrière   Jean  Ping.

 

1-Ali Bongo Ondimba, 57 ans, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir)

2- Jean Ping, 73 ans, candidat indépendant. Il est soutenu par la coalition de l’opposition.

3-Paul  Mba  Abessole, ancien  candidat  à  l’élection  présidentielle de  1993 et de 1998. Il est le président du  Rassemblement pour le Gabon (RPG),

4. Pierre Claver Maganga Moussavou, président du Parti social-démocrate (PSD). Il a brigué le fauteuil présidentiel  à trois reprises (1993, 1998 et 2009).

5. Raymond Ndong Sima, 61 ans, ancien Premier ministre sous l’actuel président gabonais Ali Bongo Ondimba. Candidat Indépendant.

6. Augustin Moussavou King, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2005. Président du Parti social Gabonais. Candidat Indépendant. 

7. Dieudonné Milama Mintogo, 48 ans. Candidat Indépendant.

8- Bruno Ben Moubamba : ancien candidat à l’élection de 2009. Candidat Indépendant.

9- Gérard Elaa Nguema : candidat de l’UN, tendance AMO

10- Abel Mboumbe Nzondou, 46 ans, agent municipal sans parti politique

 

Les  candidats  Guy  Nzouba  Ndama,  Casmir Oyé  Mba (candidat de l’Union  nationale (UN-opposition)) , Léon Paul Ngoulakia (Indépendant),  et Rolland Désiré Aba’a Minko (Indépendant)  ont  rejoint  Jean  Ping.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/KLP/GABON2016

 © Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3362 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES