Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le président français salue la mémoire de Manu Dibango,"une voix engagée"

Imprimer PDF

Paris, France, 26 mars (Infosplusgabon) - Le président français, Emmanuel Macron, a salué, mercredi, dans un long hommage, la mémoire du célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango, "une voix engagée" a-t-il mentionné, décédé mardi à Paris, à l’âge de 86 ans, après avoir contracté le Covid-19.

"Manu Dibango était aussi une voix, grave, engagée, qui savait se faire entendre pour célébrer les indépendances, pour dénoncer le racisme et l’apartheid, pour combattre partout les injustices, et pour célébrer cette Afrique dont il était l’un des fils les plus connus", a écrit dans un communiqué le président Macron.

 

Le chef  de l'Etat français a déclaré qu’avec la disparition de Manu Dibango, la musique mondiale a perdu un géant, car, a-t-il ajouté, "Manu Dibango, saxophoniste, compositeur, passeur de rythmes et lanceur de tubes, était l’un de ces musiciens virtuoses et généreux dont le talent ne connaissait pas de limites : ses créations ont fait danser plusieurs générations, plusieurs continents", déplorant qu’il soit, "hélas", l’une des premières personnalités mondiales à succomber à la pandémie du Covid-19.

 

Puis le président Macron a retracé la longue carrière de l’artiste africain, de sa naissance à Douala, à son arrivée en France, ses voyages vers d’autres villes et continents, jusqu’à ses nombreuses pérégrinations et rencontres musicales à travers le monde, le décrivant comme une personne que les frontières n’arrêtaient pas.

 

"Manu Dibango se riait des frontières : il sautait d’un continent à l’autre, d’une culture à l’autre, d’un genre à l’autre, d’un instrument à l’autre – il les maîtrisait presque tous – pour créer une musique universelle, qui était à la fois africaine et caribéenne, américaine et européenne, mais qui était surtout chaloupée, entraînante et joyeuse. À chaque album, il inventait de nouveaux rythmes de joie, des mélodies du bonheur", a indiqué le président Macron.

 

Le chef de l’Etat français a conclu que Manu Dibango était un  "immense musicien", « une figure d’humaniste universelle qui, par-delà les frontières géographiques et les styles musicaux, semait à foison la générosité et la joie" avant d’adresser à ses proches et à tous ses admirateurs ses plus sincères condoléances.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ASD/GABON2020

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3772 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES