Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

La CAF interdit l'utilisation des stades de football du Zimbabwe pour les matches internationaux

PDF

Harare, Zimbabwe, 26  février (Infosplusgabon) - La Confédération africaine de football (CAF) a interdit à la fédération zimbabwéenne de football, (Zimbabwe Football Association, ZIFA) d'utiliser les stades locaux lors de ses prochains matches internationaux.

 

Le Zimbabwe devait jouer contre l'Algérie au stade de Barbourfields, dans la deuxième ville du pays, Bulawayo, lors du prochain Championnat d'Afrique des Nations qui se tiendra du 4 au 25 avril 2022.

 

"La décision de la CAF s'inscrit dans le contexte d'une inspection des stades de la CAF qui a été menée en novembre 2019 et du rapport d'inspection qui a suivi, diffusé le 1er décembre, qui stipulait les points à améliorer pour que nos trois stades, Barbourfields, Mandava et le National Sports Stadium (NSS), soient pleinement homologués", a indiqué un communiqué de la ZIFA.

 

"Alors que Mandava et le NSS ont été complètement rayés de la liste, Barbourfields a été provisoirement certifié à condition que les problèmes soulevés dans le rapport d'inspection soient résolus".

 

La ZIFA a déclaré que les autorités du stade ont été informées de la position de la CAF et de la nature urgente de la situation.

 

Mandava est situé à Zvishavane, une ville minière de la province des Midlands, tandis que le NSS se trouve à Harare, ce dernier étant le plus grand stade du Zimbabwe.

 

"Jusqu'à présent, aucune des trois autorités des stades ne nous a demandé d'inviter la CAF pour une nouvelle inspection, une position qui, selon la CAF, a conduit à la décision d'interdire aux trois stades d'accueillir des matches internationaux", a déclaré le ZIFA.

 

"Alors que la ZIFA discute avec la CAF en vue de faire appel de cette décision, nous avons demandé aux autorités des stades de nous envoyer des lettres d'engagement détaillant le calendrier des travaux à effectuer avant que la CAF ne vienne pour une autre inspection. Une fois que nous aurons reçu cet engagement, nous l'enverrons à la CAF".

 

"Nous utilisons des stades qui ne répondent pas aux normes de la CAF et de la FIFA depuis un certain temps déjà, mais nous devons nous concerter en tant que pays pour veiller à ce que nos stades soient rénovés afin de répondre aux normes requises", a déclaré la ZIFA.

 

Des rapports sur l'inaptitude de ces stades locaux avaient déjà circulé dans plusieurs rapports d'évaluation du conseil municipal de Harare, qui révélaient qu'ils n'avaient pas été entretenus pendant des décennies en raison de l’insuffisance des fonds.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/FTGL/2020

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3890 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES