Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

9,138 tonnes de pointes d’ivoire et d’écailles de pangolin en provenance de la RD Congo saisies en Asie

PDF

Kinshasa, RD Congo, 21 septembre (Infosplusgabon) - Les organisations de protection de l’environnement, l’Organisation congolaise des écologistes et Amis de la nature (OCEAN) et l’ONG Conseil pour la défense environnementale, la légalité et la traçabilité (CODELT), ainsi que la société civile environnementale de la RD Congo, ont annoncé vendredi au cours d'une conférence de presse à Kinshasa, la saisie en Asie de 9,138 tonnes d’ivoire brut d’éléphant et d’écailles de pangolin menacés d’extinction, en provenance de la RDC.

 

Les ONG OCEAN et CODELT ont également indiqué avoir porté plainte contre les auteurs de ce trafic auprès du Procureur général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe, pour avoir facilité l’expédition au Vietnam de 3.055 pièces présentées comme du bois Sapellis scié, alors que le colis contenait 9,138 tonnes d’ivoire brut.

 

Cette seule expédition, ont-ils déploré, a irréversiblement porté un coup à la population d’éléphants et de pangolins géants du pays.

 

Pour ces experts, de tels actes criminels diluent les efforts nationaux de conservation de la biodiversité pour le pays, signataire de plusieurs conventions internationales, dont la  Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), ainsi que d’instruments juridiques régionaux dans le cadre de la Commission des forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC).

 

Selon eux, l’enjeu aujourd’hui dans la lutte contre le trafic de l’ivoire est de savoir comment renforcer la protection des éléphants in situ, dans et autour des aires protégées.

 

Ils ont souligné la nécessité de s’attaquer à la question de la demande des trophées et de développer des stratégies de changement de comportements des publics cibles qui achètent et consomment ce type de produit strictement interdit, mettant en péril ces pachydermes.

 

Selon ces défenseurs de la nature, il est temps d’assurer un avenir aux éléphants et l’application des lois de la RD Congo sur les infractions liées à la faune, qui figurent parmi les plus renforcées d’Afrique.

 

Ils ont suggéré la surveillance, le démantèlement des réseaux impliqués et beaucoup de coopération aux niveaux national et transnational, tout en encourageant la collaboration entre les services de contrôle, les différents Etats des régions concernées et entre les continents (Afrique-Asie-Europe).

 

La Société civile environnementale a pris l’engagement d’assurer un monitoring du dossier jusqu’à son aboutissement, afin de pousser chacun devant ses responsabilités pour garantir une bonne application de la loi et des conventions internationales ratifiées par la RD Congo.

 

Organisée sur financement de l’Agence américaine de développement (USAID), cette conférence a été animée avec l’appui du Fonds mondial pour la nature (WWF-RD Congo).

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/NLK/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1655 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

NOUVEAU !  

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com, soit par Whatsapp au 07843371 ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Après établissement des devis, les règlements se font via airtel money au 07843371. Vos annonces diverses, Avis d'appels d'offres,  Avis administratifs, Communiqués etc.  apparaîtront   instantanément dans  Autres Rubriques /  Multimédia.

DEPÊCHES