Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Niger : Lancement d'une vaste campagne de démoustication à Niamey

Imprimer PDF

Niamey, Niger, 21 août (Infosplusgabon) – Face à une recrudescence du paludisme qui tue chaque année quelque 2.000 personnes, en majorité des enfants dans le pays, la mairie de Niamey a lancé, mercredi, une campagne de démoustication dans les 5 arrondissements de la ville.

 

L’opération qui vise à améliorer le cadre de vie des populations de Niamey et, par ricochet, lutter contre les effets nocifs des moustiques sur la santé des populations est prévue pour durer deux semaines.

 

 

 

Elle va consister à la destruction des larves de moustiques dans les eaux stagnantes, pendant la journée, et à travers la pulvérisation d’insecticide dans les quartiers pendant la nuit, à partir de 21h00, indique un communiqué rendu public par la mairie de Niamey.

 

 

 

Selon le maire central de Niamey, Mouctar Mamoudou, les produits utilisés au cours de cette campagne de démoustication ne sont pas nocifs pour la santé des populations. Toutefois, il est recommandé aux habitants de la capitale de couvrir ou de mettre à l’abri les boissons et les aliments lors du passage des équipes de pulvérisation.

 

 

 

Les opérations de démoustication visent à détruire tout ce qui est moustiques et larves responsables du paludisme à l'aide de canons-pulvérisateurs montés sur des véhicules pick-up, des brigades de santé qui descendent jusque dans les bas-fonds de la ville pour bombarder les sites censés abriter les moustiques et leurs larves.

 

 

 

Durant cette campagne, des traitements aériens sont prévus pour traiter les zones transformées en marécages par les inondations qui frappent Niamey depuis juillet dernier.

 

 

 

Avec 80% des motifs de consultation médicale en saison des pluies, le paludisme représente la première cause de mortalité chez les enfants. Sur dix personnes qui meurent de paludisme sept sont des enfants, selon les autorités sanitaires nigériennes.

 

 

 

En 2017, sur les 2.065.340 de cas de paludisme notifiés au Niger, 60% des malades sont des enfants de moins de 5 ans. En 2013, le "palu" a tué 2.555 personnes, essentiellement des enfants âgés de moins de 5 ans, sur plus de 3,9 millions de cas notifiés à travers le pays, selon des chiffres du ministère de la Santé.

 

 

 

Pour lutter contre le paludisme, le Niger et ses partenaires misent jusqu'ici sur la distribution gratuite de moustiquaires imprégnées. Entre 2005 et 2015, le nombre de décès imputables au paludisme a baissé de 24% dans le pays, en grande partie grâce à ces moustiquaires, soulignent les ONG.

 

 

 

Il n'existe pas encore de vaccin contre le paludisme. Pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dormir sous une moustiquaire est le seul moyen efficace de s'en prémunir. Au Niger, le combat contre le paludisme est souvent freiné par l'auto-médication et l'ignorance des populations à majorité analphabètes.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/PML/GABON2019

 

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2198 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

NOUVEAU !  

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com, soit par Whatsapp au 07843371 ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Après établissement des devis, les règlements se font via airtel money au 07843371. Vos annonces diverses, Avis d'appels d'offres,  Avis administratifs, Communiqués etc.  apparaîtront   instantanément dans  Autres Rubriques /  Multimédia.

DEPÊCHES