Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L’Algérie fait déjouer le Sénégal et remporte son deuxième trophée continental

Imprimer PDF

Le Caire, Egypte, 20  juillet (Infosplusgabon) - Sans avoir été particulièrement brillante, l’Algérie a remporté sa deuxième couronne africaine,  vendredi soir, au Stade international du Caire, face au Sénégal, après celle de 1990 à domicile.

 

 

Grâce à un but inscrit dès la 2ème minute sur une frappe de Bounedjah dévié par le défenseur sénégalais Salif Sané, les "Fennecs" ont en même temps confirmé leur succès sur les "Lions" (1–0 déjà), lors de la deuxième journée du Groupe C.

 

Cette finale de la 32ème Coupe d’Afrique des Nations "Egypte 2019" n’a pas été d’un très bon niveau technique et tactique.

 

Les Algériens ont très vite commencé à gérer leur avance matinale, alors que les Sénégalais n’avaient pas la clairvoyance nécessaire pour s’en sortir.

 

Conséquence, une partie hachée avec beaucoup de fautes commises surtout par les joueurs du technicien Djamel Belmadi.

 

Mais, les Algériens ont eu le mérite d’avoir ouvert le score, d’y avoir cru et de s’être donné les moyens (parfois limites) de parvenir à leurs fins.

 

D’ailleurs leur coach l’a reconnu face à la presse: "ce n’était pas notre meilleur match du tournoi", a-t-il dit, avant d’ajouter: "mais sur l’ensemble de la compétition, la victoire finale est méritée, parce que nous avons la meilleure défense avec le Sénégal (2 buts encaissés) et la meilleure attaque (13 buts inscrits).

 

Belmadi a félicité ses joueurs qui ont cru au "projet fort" qu’il leur avait soumis à son arrivée à la tête de la sélection, il y a 10 mois. "J’ai récupéré l’équipe dans une situation très difficile ; mais notre victoire face au Togo en éliminatoires de cette CAN nous a servi de déclic". Et le résultat est là avec cette belle victoire devant une "talentueuse équipe sénégalaise avec beaucoup d’individualités de talent".

 

Chez les perdants, on rumine sa déception. "Cela fait 46 jours que mes joueurs travaillent d'arrache-pied pour remporter cette finale. On la voulait vraiment", a avancé Aliou Cissé, le coach sénégalais, une fois la défaite consommée.

 

Lui, qui était le capitaine de l’équipe de 2002, qui avait perdu la finale de la CAN de cette année-là face au Cameroun (0–0 et 2–3 aux tirs au but), attendait ce moment depuis 17 ans. Tout le Sénégal avec lui.

 

C’est pourquoi il a eu une pensée pour tous ses compatriotes meurtris par cet échec à l’ultime étape de la CAN 2019. Il est d’autant plus déçu que, selon lui, il y avait vraiment de la place pour passer.

 

"On n’a pas démérité, puisqu’on avait des occasions pour revenir. Mais on a manqué de lucidité", a-t-il concédé. Il n’a pas cherché à ternir la victoire de l’Algérie qui est méritée, selon lui. Ce sont plutôt lui et ses joueurs qui n’ont "pas su trouver la solution au bloc bas très agressif" qui leur a été opposé.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/LPI/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2130 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES