L'inauguration du marché d'échange de l'or à la Une de la presse tanzanienne cette semaine

Imprimer

Dar-es-Salaam, Tanzanie, 23 mars (Infosplusgabon) - Les principaux journaux tanzaniens ont insisté cette semaine sur le lancement du premier marché d'échange de l'or, le seul du genre en Afrique de l'Est.

 

La presse estime que cette infrastructure moderne inaugurée par le Premier ministre tanzanien, Kassim Majaliwa, a pour objet d'accroître les revenus que le gouvernement tire de l'or et de réduire le trafic autour de ce métal précieux.

 

Le quotidien national, Daily News, se réjouit dans un éditorial intitulé "Geita bien placé sur le marché mondial de l'or" et rapporte que la Tanzanie a inauguré dimanche dernier, le premier centre d'échange de l'or de l'Afrique Centrale et Orientale à Geita.

 

Cette bourse, la première du genre, après celle de l'or en Afrique du Sud et du diamant au Botswana, est conçue pour servir toute la région Orientale.

 

Daily News rappelle aussi que le gouvernement a construit ce centre pour lutter contre le trafic qui prive le pays de l'essentiel de ses revenus tirés de la vente de l'or dont il a tant besoin.

Cette infrastructure, selon le quotidien, rapprochera les acheteurs des mineurs artisanaux et mettra un terme à la désorganisation longtemps décriée dans ce secteur.

 

En inaugurant le marché, le Premier ministre Majaliwa a instruit que ce genre de centre soit établi dans toutes les régions minières du pays.

 

Le quotidien privé The Gardian, pour sa part, titre en une "Majaliwa lance le marché de l'or à Geita", en citant ce dernier qui avertit que le gouvernement prendre des mesures punitives contre les trafiquants de minerais du pays.

 

Le lancement de ce marché s'inscrit dans le cadre de la dernière directive du président Magufuli de faire en sorte que la Tanzanie joue un rôle pilote sur le marché international de l'or, rapporte le journal.

Il note en outre que ce nouveau centre devrait stimuler les revenus des exploitants miniers à petite échelle de l'industrie de l'extraction de l'or, mais aussi optimiser les recettes du gouvernement.

 

Selon les chiffres de la Federation of Miners Association (FEMATA), il y a plus de six millions d'exploitants miniers à petite échelle en Tanzanie.

 

Un autre sujet qui a fait la une de la presse cette semaine porte sur l'entretien téléphonique entre le président tanzanien et la Chancelière allemande, Angela Merkel.

 

Le journal The Citizen annonce vendredi en couverture : "Entretien téléphonique entre Magufuli et Merkel" , soulignant que la Tanzanie et l'Allemagne sont déterminées à renforcer leurs relations économiques et leurs investissements à l'issue des entretiens fructueux entre le président Magufuli et la Chancelière Merkel.

 

Les deux dirigeants ont eu mercredi une conversation téléphonique qui a porté sur divers sujets, notamment sur l'intention de beaucoup d'Allemands de venir visiter la Tanzanie.

“Mme Merkel a félicité le président Magufuli pour ses efforts visant à lutter contre la corruption et à bâtir des infrastructures", peut-on lire dans le communiqué rendu public jeudi par la cellule communication de la présidence.

 

M. Magufuli a, à son tour, rendu hommage à Mme Merkel, et l'a assuré qu'il continuerait d'améliorer le climat des investissements en Tanzanie et de consolider les relations entre leurs deux pays.

 

Les discussions ont également porté sur un grand projet de développement des engrais, censé être le plus grand d'Afrique, si l'investissement est matérialisé.

 

“Mme Merkel a fait part de la volonté de l'Allemagne de contribuer à l'industrialisation de la Tanzanie, et la société de production d'engrais pourrait être un projet phare en ce sens", poursuit le communiqué.

 

Daily News revient sur ce même sujet en couverture avec ce titre "le Qatar, l'Allemagne saluent les efforts de JPM (le président Magufuli).

 

Le journal rapporte que le président John Magufuli a eu des entretiens avec le vice Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, Sheikh Mohammed Bin Abdulrahman al-Thani, et la Chancelière allemande, Angela Merkel, qui ont tous les deux salué ses efforts pour conduire le pays vers le développement et lutter contre la corruption.

 

Alors que le président Magufuli a conversé avec Mme Merkel mercredi, l'entretien entre lui et  Sheikh Abdulrahman al-Thani s'est déroulé jeudi au palais présidentiel à Dar-es-Salaam.

 

Citant un communiqué du palais, le journal informe que la Chancelière allemande a assuré le chef de l'Etat de la détermination de l'Allemagne à consolider ses relations avec la Tanzanie, particulièrement en termes de relance économique, et l'a invité pour la deuxième fois à effectuer une visite dans son pays.

 

La Chancelière allemande a également révélé l'intention de son pays de déplacer ses investisseurs pour qu'ils investissent dans différents secteurs en Tanzanie, en vue de renforcer l'économie nationale, l'un de ces aspects étant la construction de la plus grande usine d'engrais du continent africain.

 

Elle s'est dit persuadée que cette usine aidera à améliorer les revenus des populations et à renforcer l'agriculture dans ce pays et dans d'autres pays africains.

 

Mme Merkel a souligné en outre que l'Allemagne est déterminée à soutenir les efforts d'industrialisation du pays. Elle a salué les efforts du gouvernement en faveur de la création d'un environnement d'investissement créatif, qui va de pair avec la lutte contre la corruption et l'amélioration des infrastructures.

 

Dans son entretien avec Sheikh Abdulrahman al Thani, les deux hommes d'Etat ont discuté de la coopération entre leurs deux pays et de leur détermination à s'assurer qu'elle est maintenue et renforcée, particulièrement dans le domaine des investissements.

 

D'après le communiqué de la présidence, le président Magufuli a exprimé ses remerciements à la délégation venue en visite officielle en Tanzanie.

Un autre sujet ayant fait les choux gras de l'actualité en Tanzanie cette semaine concerne le séisme modéré qui a secoué quatre régions montagneuses du sud du pays, faisant au moins une victime.

Le tremblement de terre d'une magnitude de 5,5 qui a secoué les régions de Mbeya, Katavi, Rukwa et Songwe, a fait la Une de toute la presse vendredi en Tanzanie.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/BDS/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon