Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Togo : Evaluation des résultats d’étape du projet d’adaptation de la zone côtière aux changements climatiques

Imprimer PDF

Lomé,Togo, 14  février (Infosplusgabon) - Des acteurs en charge de l’environnement au Togo et une mission de la Banque mondiale ont procédé mardi et mercredi, à une concertation sur l’état d’avancement du projet d’adaptation de la zone côtière aux changements climatiques en vue du renforcement  de la résilience des populations exposées aux inondations et à l’érosion côtière, a-t-on constaté sur place.

 

Selon le ministère en charge de l’Environnement, six mois après son démarrage, le projet a connu des avancées, notamment un projet de loi disponible sur le cadre réglementaire de sa mise en œuvre, la sensibilisation des populations concernées, ainsi que l’identification des actions prioritaires à réaliser.

 

Lors de cette rencontre, acteurs de l’environnement et experts de la Banque mondiale ont discuté de la passation de marchés relative à la réalisation du projet, la gestion financière, les questions de sauvegarde de l’écosystème de la zone, la sauvegarde des populations côtières, ainsi que le suivi-évaluation et le plan d’action 2019.

 

Le Programme de gestion du littoral ouest-africain (connu sous le vocable en Anglais de West Africa Coastal Areas Resilience Investment Project – WACA ResIP) a pour objectif de «promouvoir diverses mesures de lutte contre l’érosion côtière : fixation des dunes, restauration de zones humides et de mangroves, rechargement des plages et construction d’ouvrages de protection et de digues».

 

Le programme est financé par la Banque mondiale à hauteur de 115, 5 milliards de F CFA, soit la contrevaleur de 231 millions de dollars, pour l’ensemble des bénéficiaires du projet dont 31 milliards pour le Togo ( 62 million de dollars).

 

Il s’agit  d’un projet régional destiné à renforcer la résilience des habitants du littoral de six pays d’Afrique de l’Ouest : Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal et Togo, souligne la Banque mondiale, bras financier du WACA.

 

Le projet se veut une « plate-forme de mobilisation visant à assister les pays ouest-africains à gérer de façon durable leur littoral et à renforcer la résilience socio-économique aux effets du changement climatique». Il vise également à « faciliter l’accès des pays qui y participent à l’expertise technique et aux ressources financières».

 

Dans le cadre du Togo, le projet couvre trois grandes activités, à savoir la protection de la côte entre la ville d’Agbodrafo et Aného (Sud-Est) sur une distance de 18 km, la lutte contre les inondations à travers le dragage des lagunes, ainsi que des lacs situés dans la zone et des activités communautaires, a indiqué à la presse, Bakatimbe Tchannibi, ingénieur des Eaux et Forêts, chef du projet WACA au Togo.

 

Le Togo qui dispose d’une côte de 50 km, fait face depuis des décennies, à l’érosion côtière qui a emporté plusieurs infrastructures routières, des maisons et des sites touristiques, rappelle-t-on.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/POY/GABON2019

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2323 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Vous êtes à la  recherche  d’un  logement dans un  cadre convivial, pratique  et  sécurisé à Libreville ? . Particulier propose à partir du 1er juin 2019 un  T4 composé de  3  chambres toutes  climatisées, salon et cuisine équipés pour  courte,  moyenne et longue durée au quartier Charbonnages, à quelques  centaines de  mètres de l’Ecole conventionnée. Enceinte sécurisée, Vidéosurveillance. Tout l’appartement à 45 000  F  CFA (69 euros) par jour. Location de Chambre  individuelle 25 000  F  CFA/jour.  Ménage  effectué tous  les deux  jours. Compteur individuel d’électricité Edan à  recharger par le ou les occupants. Contact  : +241 06066291/ +24107843371 Mail:  berp8483@hotmail.com

DEPÊCHES