Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Sénégal : 60 millions d'euros de soutien de la BAD au PUDC

Imprimer PDF

Dakar, Sénégal, 6  octobre (Infosplusgabon) - La Banque africaine de développement (BAD) aidera le Sénégal à poursuivre son Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC), qui vise à développer l'agriculture rurale et à fournir aux populations des régions les plus reculées du pays, un meilleur accès aux services sociaux de base.

 

 

Pour ce faire, la Banque a consenti un prêt de 60 millions d’euros approuvé par son conseil d’administration à Abidjan.

 

Le gouvernement sénégalais a lancé son Programme d'urgence de développement communautaire en 2015, auquel la Banque a contribué à hauteur de 43,8 millions d'euros. Ce nouvel emprunt de 60 millions d’euros de la Banque contribuera au financement de la deuxième phase, d’un coût de 162,03 millions d’euros, qui bénéficie également du soutien de la Banque islamique de développement (BID) et du Fonds saoudien pour le développement.

 

Selon le média de la BAD, la deuxième phase, déployée sur quatre ans, couvrira plusieurs localités dans les 12 régions du pays - dont Ziguinchor, Kolda, Kaolack, Thiès et Kaffrine - et concernera 3 millions de personnes, dont 1,5 million de bénéficiaires directs.

 

Le programme comprend la création de 109 entreprises agricoles rurales, la création de 109 périmètres horticoles (équipés de matériel d'irrigation), la construction de 105 forages et de 710 km de routes rurales, ainsi que l'installation de 76 centrales solaires et la mise en place de 1 023 km de réseaux électriques moyenne et basse tension, ainsi que la construction de 70 postes de santé entièrement équipés.

 

A terme, le projet contribuera à réduire le taux de pauvreté rurale de 67% à 54%, le taux de mortalité infanto-juvénile de 51% à 25% et la malnutrition chronique de 21% à 8%.

 

"Nous avons ciblé les zones les plus défavorisées, où l'accès aux services sociaux de base est limité", a déclaré Serge N'Guessan, directeur général adjoint de la Banque pour l'Afrique de l'Ouest. Et ce projet complète ceux déjà en cours dans le cadre du Plan Sénégal émergent, qui permettra au pays d’atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement".

 

Déployée entre juillet 2015 et décembre 2017, la première phase du programme a donné des résultats probants : des travaux d'électrification ont été réalisés dans 299 villages, 52 centrales photovoltaïques installées, ainsi que 127 systèmes d'alimentation en eau potable qui ont bénéficié à 304 mille personnes.

 

A ce jour, les engagements cumulés de la Banque au Sénégal s'élèvent à près d'un milliard d'euros, répartis sur 26 opérations en cours. Un tel niveau d'engagement reflète la qualité et l'intensité du partenariat entre le Sénégal et la Banque africaine de développement.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/GBV/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

 

Qui est en ligne!

Nous avons 1796 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES