Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Mali : Le patron de l'ONU et le Conseil de Sécurité condamnent l'attaque meurtrière du samedi contre les casques bleus au Mali

Imprimer PDF

New York, États-Unis, 16 avril (Infosplusgabon) -  Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exhorté aux dirigeants de la classe politique au Mali à s'assurer que les responsables de la récente attaque mortelle contre les casques bleus dans le Nord du pays, soient traduits en justice.

 

Pour rappel, un casque bleu burkinabé a été tué au cours de la même attaque, qui avait eu lieu,  samedi, dans une base située dans la ville de Tombouctou où se trouvent un camp de la MINUSMA et une base de l'opération militaire française, Barkhane, lit-on dans un communiqué des Nations Unies.

 

Sept autres casques bleus, sept militaires français, et deux civils maliens, ont également essuyé des blessures au cours de la même attaque.

 

Selon le communiqué qui a cité des sources de médias, les assaillants s'étaient déguisés en casques bleus des Nations Unies avant de passer à l'acte.

 

"La MINUSMA soutient le processus politique au Mali, en plus d'autres missions sécuritaires sur place, et cette récente attaque constitue la plus importante contre la mission depuis son déploiement au Mali en 2013, et la troisième au cours de ce mois", indique le patron de l'ONU.

 

Le Secrétaire Général des Nations Unies a exprimé ainsi ses condoléances au gouvernement du Burkina Faso et à la famille du casque bleu disparu, avant de souhaiter un rétablissement rapide aux blessés.

 

"Le Secrétaire Général lance un appel aux autorités maliennes, de même qu'aux groupes armés signataires de l'accord de paix, à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de l'attentat pour qu'ils puissent être traduits devant la justice le plus tôt possible", souligne le communiqué publié, dimanche, par son porte-parole.

 

Le patron de l'ONU a, en outre, soutenu que les attaques visant les casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international, avant d'ajouter qu'elles ne dissuaderont pas la détermination de la mission des Nations Unies dans sa volonté de soutenir le peuple malien, dans la recherche de la paix et de la stabilité.

 

M. Guterres a, par ailleurs, salué le courage des hommes et des femmes qui travaillent à la MINUSMA, de même qu'aux forces maliennes et internationales, qui sont en train d'abattre "des sacrifices et des risques personnels".

 

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a également publié un communiqué condamnant l'attaque du samedi contre les casques bleus.

 

Les 15 ambassadeurs ont exprimé leurs préoccupations par rapport à la situation sécuritaire au Mali et aux attaques terroristes qui affectent les pays du Sahel.

 

Cependant, le Conseil a rassuré que la force conjointe, une brigade de lutte contre le terrorisme composée de forces armées du G5 Sahel, va contribuer à créer un environnement plus stable dans la région.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/FDC/GABON 2018

 

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1566 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Retrouvez  tous les  jours vos  informations en  français  en Anglais et en Portugais   sur  www.Infosplusgabon.com