Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

France : 7 millions de dollars de prêt de Proparco à la plus grande coopérative de thé au Kenya

Imprimer PDF

Paris, France,  18  mars  (Infosplusgabon) - La Société de Promotion et de Participation pour la Coopération économique (Proparco), filiale de l'Agence française pour le développement (AFD) dédiée au secteur privé, a accordé, vendredi, un prêt de 7 millions de dollars à la coopérative de thé Kenya Tea Development (KTDA) pour l’aider à développer ses activités dans 5 usines, dont 4 commenceront à produire du «thé orthodoxe» cette année, a-t-on appris de source officielle.

 

« Le soutien continu de Proparco à KTDA illustre l'engagement à long terme de Proparco pour le développement du Kenya. Ces 10 dernières années, Proparco a engagé plus d'un milliard de dollars dans la région, dont 546 millions ont bénéficié au secteur privé kényan», a indiqué la filiale de l’AFD.

 

Ce nouveau financement constitue la 4ème opération de Proparco avec KTDA en 17 ans après ceux concédés en 2001 et 2004, qui avaient permis la construction de 4 usines de production, a souligné la société française, et en 2015, pour la construction de 7 mini-centrales hydrauliques, fournissant une énergie renouvelable et moins chère à 24 usines gérées par KTDA.

 

Le thé orthodoxe et le thé CTC (Crush, Tear and Curl), élaborés à partir des mêmes feuilles, connaissent des modes de transformation très différents.

 

Le thé CTC est la méthode traditionnelle de transformation du thé au Kenya; il est principalement destiné aux marchés pakistanais, égyptien et britannique, alors que le thé orthodoxe est, quant à lui, destiné principalement aux marchés russe, iranien, allemand et du Moyen-Orient et bénéficie d'un prix de vente supérieur au thé CTC.

 

«Le développement de la production de thé orthodoxe répond à une orientation stratégique de KTDA qui vise à réduire sa très grande dépendance à la production de thé CTC. Seules trois usines de KTDA, sur les 68 que compte la coopérative, produisent actuellement du thé orthodoxe. La production de thé orthodoxe permettra donc aux petits producteurs kényans d'accéder à de nouveaux marchés d'exportation plus rémunérateurs», a expliqué Proparco.

 

Le Kenya est le premier pays exportateur de thé au monde dont l’activité fait vivre plus de 5 millions de personnes dans le pays et contribue grandement à l'économie kényane.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ARB/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2773 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash