Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le président mauritanien recoit en audience le Représentant spécial de l'UE au Sahel

Imprimer PDF

Nouakchott, Mauritanie, 14  février (Infosplusgabon) -  Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu en audience mardi, le Représentant spécial de l’Union européenne (UE) pour la région du Sahel, Angel Losada, a rapporté l’Agence mauritanienne d’information (AMI).

 

"Nous avons évoqué deux questions : en premier lieu, la conférence qui va se dérouler à Bruxelles le 23 février et l’indiscutable rôle du président de la République de Mauritanie dans le processus de création du G5 Sahel, de la force conjointe et son financement. Nous avons

également parlé de la situation générale de la région, au plan géopolitique et de la sécurité, notamment du cas du Mali, un pays très important en faveur duquel la création du G5 Sahel et sa montée en puissance devraient constituer un tournant décisif", a indiqué le haut responsable européen à sa sortie d’audience.

 

M. Losada a ajouté que le chef de l’Etat mauritanien prendra part à la conférence de Bruxelles prévue le 23 février prochain, dans l’objectif de mobiliser les financements complémentaires à l’opérationnalisation de la brigade antiterroriste du G5 Sahel composée de troupes du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad.

 

Les contributions annoncées par les différents partenaires du G5 Sahel sont actuellement estimées à 394 millions d’euros et la conférence de Bruxelles vise à mobilier 156 millions d’euros supplémentaires pour boucler les 450 millions d’euros nécessaires à l’opérationnalisation de la brigade antiterroriste.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/KLJ/GABON 2018

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1886 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

C'est le message de la nouvelle campagne de communication de la Société des Brasseries du Gabon (SOBRAGA), qui souhaite impliquer les consommateurs au cœur de la lutte contre les fléaux socio-économiques qui minent la société gabonaise.